×
Me connecter

Connectez-vous avec Facebook

ou
×

Oups... Clic Bien-être a détécté une incompatibilité avec votre navigateur

Votre navigateur Firefox n'était pas correctement configuré. Cette mauvaise configuration peut empêcher le bon fonctionnement du cashback et des services Clic Bien-être

Suivez les étapes ci-dessous afin de bénéficier de vos points :

Etape 1

Vérifiez que votre navigateur accepte les cookies

  • Sur Windows, rendez-vous dans Outils -> Options
  • Sur Mac, rendez vous dans Firefox -> Préférences
  • Dans l’onglet Vie Privée, réglez “Règles de conservation” sur “Conserver l'historique

Etape 2

Vérifiez que vous n'utilisez pas d’extension incompatible

  • Rendez-vous dans Outils -> Modules complémentaires
  • Dans la liste qui s'affiche, cliquez sur Désactiver si vous avez l'une des extensions suivantes : AdBlock Plus, AdBlock Edge, Avast Online Security, Ghostery

Recommencer le test

Continuer sans points

| | | Le printemps est là : et si on faisait une "Happy Détox" ?

Le printemps est là : et si on faisait une "Happy Détox" ?

Rien de mieux qu’une cure détox pour nettoyer l’organisme et l’aider à retrouver toute sa vitalité. Pourtant, cette cure détox peut parfois effrayer car elle est souvent assez contraignante et à l’origine d’une fatigue plus importante. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous avons voulu vous présenter la « Happy Détox », qui se présente plus comme un art de vivre que comme une cure drastique saisonnière ! Cette Happy Détox est une solution idéale pour se faire du bien grâce à une détox tout en douceur et facile à intégrer dans nos habitudes.

La détox, j’y gagne quoi ?

Depuis  1945, notre alimentation a été révolutionnée. Désormais, elle est largement dominée (80 % tout de même !) par les produits alimentaires industriels qui ne sont pas ce que l’on fait de mieux en matière de nourriture saine : acidifiants, colorants et conservateurs y sont surreprésentés, sans compter la présence de sucre et de sel, et le fait que les produits sont tellement raffinés qu’ils n’apportent pas de quoi satisfaire nos besoins réels.

Il est donc important de nettoyer régulièrement notre corps de l’intérieur : c’est le but de la détox.

Epurer notre organisme, le débarrasser des toxines accumulées, relancer le bon métabolisme… la détox permet tout cela et bien plus encore ! Une cure de détox stimule les organes : les reins, le foie et l’intestin se nettoient et se régénèrent. Ils deviennent donc plus efficaces.

La cure de détox élimine les toxines accumulées, notre organisme se décrasse et ça se voit : teint éclatant, ongles et cheveux solides, immunité renforcée, fatigue et stress oubliés, bonne humeur… Et même si elle ne vise pas à maigrir, la cure de détox peut participer à affiner la ligne car elle améliore le métabolisme.

Pourquoi une « Happy Détox » ?

La cure de détox présente donc de nombreux bienfaits, mais attention à ne pas en faire trop : notre organisme a besoin d’apports variés pour fonctionner au mieux. La vraie cure de détox est un coup de pouce temporaire qui ne doit pas devenir une habitude, au risque de laisser place à des problèmes de santé.

C’est pour cela, qu’on préfère aujourd’hui vous présenter non pas une détox classique, mais une « happy détox » qui pourra être suivie toute l’année car elle correspond, tout simplement, à une bonne hygiène de vie.

La Happy Détox est un style de vie : faire de l’exercice, s’alimenter sainement et utiliser les légumes, les fruits, les fleurs et le miel que nous offre la nature à chaque saison, essayer la technique du chaud et du froid, la méditation… bref, un ensemble de moyens efficaces et sans danger pour nous maintenir en forme le plus longtemps possible.

10 Happy trucs pour me sentir bien dans mon corps et dans ma tête

Pour adopter cette Happy Détox, voici 10 happy trucs qui vont vous aider au quotidien à conserver un corps et un esprit sain.

  1. Je mange bio, de saison et, de préférence, local

Pas question que mon alimentation soit une pollution !

En mangeant bio, je m’assure de limiter au maximum l’ingestion de produits chimiques (j’évite donc l’intox avant la détox).

Manger bio, c’est aussi respecter le rythme des saisons : les tomates l’hiver, on évite ! Non seulement c’est mauvais pour la planète, mais ce n’est pas ce dont mon organisme a besoin pour affronter l’hiver !

J’essaie aussi de privilégier les aliments locaux : moins de transport, d’intermédiaires, c’est moins de pollution, plus de fraîcheur et plus de traçabilité. Et, en plus, je participe au maintien de l’emploi en France.

  1. Je maintiens un bon équilibre acido-basique

Le pH de notre corps doit se situer aux alentours de 7,4. Mais notre alimentation peut avoir un fort impact sur ce chiffre et bien souvent nous nous trouvons en acidose.

C’est assez simple de mesurer son pH urinaire grâce à des bandelettes spéciales que l’on trouve en pharmacie : il suffit de faire le test 2 ou 3 fois par jour pendant 3 ou 4 jours pour avoir une moyenne fiable de son pH (en sachant qu’il est tout à fait normal que les urines du matin soient plus acides car elle concentrent les déchets accumulés dans la nuit).

Quand le pH est trop acide, la digestion devient difficile : l’intestin grêle digère mal les aliments, le foie, la vésicule biliaire et le pancréas sont beaucoup plus mobilisés pour compléter alors le travail de digestion. Moins d’enzymes, moins de métabolisme : le système immunitaire s’affaiblit, des troubles digestifs ou des déséquilibres hormonaux apparaissent…. Notre organisme va chercher à rééquilibrer la situation en puisant dans des réserves de minéraux basiques, et notamment le calcium, entrainant alors une baisse de notre densité osseuse.

Il est donc important de privilégier les aliments alcalinisants, en sachant que le goût acide n’a aucun effet sur l’acidité de notre corps : le citron, par exemple, est en fait alcalinisant !

Voici une liste non exhaustive des principaux aliments alcalinisants : la plupart des fruits (ananas, citron, cerise, fraise, pêche, pomme, raisin, melon, banane…), la plupart des légumes verts ou colorés avec une mention toute particulière pour la pomme de terre, les amandes, les graines germées, les algues

Voici une liste non exhaustive des principaux aliments acidifiants : orange, abricot, prune, asperge, rhubarbe, chou de Bruxelles, artichaut, noix, noisette, pistache, laitages, viande, poisson…

  1. Je bois de l’eau entre les repas

En moyenne, un adulte est composé de 65 % d’eau, c’est donc fondamental de s’assurer que nous restons bien hydraté. Entre les urines, la respiration et la transpiration, nous perdons, chaque jour, entre 1 et 2 litres d’eau. Boire 1,5 litre minimum permet tout simplement de compenser ces pertes.

Quand on parle de boire 1,5 litre d’eau, on inclue dedans d’autres liquides comme le thé, les infusions, les soupes, les jus de fruits ou de légumes.

Si vous avez des troubles digestifs, mieux vaut privilégier les pauses boisson en dehors des repas : l’estomac sera moins dilaté et l’impression de lourdeur sera diminuée.

Buvez donc régulièrement dans la journée en petite quantité et surtout sans attendre d’avoir soif, car si on a soif, c’est qu’il est déjà trop tard, on est déshydraté !

  1. J’opte pour des tisanes détox et minceurs

Quitte à boire des tisanes, n’hésitez pas à choisir des tisanes détox ou minceur à base, par exemple, de queues de cerise, de pissenlit et de persil : ces tisanes drainantes aident à éliminer les toxines et déchets.

Pensez également aux plantes qui nettoient le foie comme le thym ou le romarin par exemple.

On préconise également le thé vert en tant que formidable antioxydant. Mais attention de ne pas en abuser car il empêche la fixation des minéraux : il ne faut donc pas consommer plus 3 tasses par jour.

  1. Réveillez vos papilles avec le Miam-Ô-fruit

Ce petit-déjeuner à base de banane, de fruits de saison, d’huile de colza bio, de graines oléagineuses et de citron est délicieux à manger et excellent pour l'organisme !

Le Miam-Ô-fruit est très digeste, ce qui ne l’empêche pas d’être très complet et d’éviter les fringales de milieu de matinée : il est très riche en vitamines, minéraux et antioxydants.

Pour tout savoir sur le Miam-Ô-fruit, ce qu’il contient, ses effets bénéfiques et comment le préparer, lisez notre article sur le Miam-Ô-fruit, un petit-déjeuner à se préparer excellent pour la santé.

  1. Je pratique les bains dérivatifs

Les bains dérivatifs sont une pratique d’hygiène naturelle qui vise à rafraîchir de manière contrôlée l’entrejambe. Le contraste entre le froid appliqué sur cette région et la chaleur du reste du corps fait baisser la température interne. Les fascias, ces fines membranes qui entourent les muscles, s’activent alors, entraînant vers la sortie toutes sortes de déchets de notre corps.

Pour adoptez cette technique, il suffit de porter dans sa culotte des poches de gel à refroidir (poches que l’on trouve en pharmacie qui se mettent au congélateur ou au micro-onde, type Cold Hot®), tout en vaquant à ses occupations.

  1. Je me mets au running

Running, jogging, footing ou tout simplement course à pied, les noms varient mais la discipline reste la même : on court !

Rien de plus simple comme activité physique : pas d’inscription en salle de sport, ça se pratique partout et en toute saison, il suffit juste d’enfiler des baskets et c’est parti !

Si vous débutez, commencez doucement, 3 fois par semaine : chacune à son rythme, chacune sa durée, chacune ses motivations. Le plus important est d’écouter son corps et de ne pas forcer.

Très vite vous allez vous rendre compte du bien que peuvent vous apporter ces séances de footing : en effet, l’endurance entraîne la sécrétion d’endorphine, la molécule du plaisir, un antistress naturel formidable.

De plus, le running est, non seulement un bon allié minceur, mais il permet également de faire travailler tout le corps (jambe, abdo, bras…) tout en améliorant la respiration.

Si le footing ne vous convient pas, il est tout à fait possible d’opter pour une marche rapide, type marche nordique.

  1. Le jeûne de temps en temps

L’intérêt du jeûne est de mettre le corps au repos : l’organisme, et tout particulièrement le foie et le système digestif, se repose.

Mais quand on parle de jeûne, on parle ici de micro-jeûne : n’oubliez pas qu’on pratique la « Happy Détox » !

Il est tout à fait possible de pratiquer des petits jeûnes, par exemple le soir en prenant juste un bouillon ou tout simplement en optant pour un jeûne de 16-17h, c’est-à-dire en arrêtant de manger après le repas du soir et en ne reprenant que vers 13 heures le lendemain.

  1. Je pratique la mono-diète de saison

Mon contraignante que le jeûne, la mono-diète de saison est la solution idéale pour se faire du bien grâce à une détox tout en douceur et facile à intégrer dans nos habitudes.

La mono-diète de saison, c’est la consommation d’un seul aliment au cours d’un repas (ou d’une journée si vous le souhaitez) : ainsi l’organisme se repose et prend le temps de se détoxifier et d’utiliser l’énergie non consacrée à la digestion pour régénérer les cellules.

  1. Je médite pour être bien au quotidien

Faire le silence en soi est très compliqué, c’est pour cela qu’une méditation de 2 à 5 minutes par jour est déjà largement suffisante.

Grâce à la méditation, on apprend à lâcher prise. Cette déconnexion du quotidien permet de se recentrer sur ce qui est réellement important. Il suffit de s’installer dans un endroit calme et on essaie de ne pas se laisser envahir par les pensées. Peu à peu, on apprend à se concentrer sur nos ressentis, renouant le corps et l’esprit.

Et rien de mieux que la méditation pour calmer le stress et gagner en sérénité.

Un guide pour vous aider à vous lancer dans la « Happy Détox »

Tous ces conseils sont issus du livre « Happy Détox » d’Anne Ghesquière qui nous apprend à adopter ce mode de vie pour retrouver équilibre et vitalité.

Un guide formidable qui fait oublier les vrais programmes de détox, souvent difficiles à suivre : ici, nous découvrons plutôt un art de vivre, facile à intégrer dans nos habitudes.

Dans son livre, l’auteure nous explique en détail ses « happy trucs », mais elle nous donne également toute une liste de « super-aliments », alliés d’une détox gourmande, ainsi qu’un happy-coaching avec des menus happy détox adaptés à chaque saison et des recettes de Happy smoothies pour chaque période de l’année.

Livre :

« Happy Détox » d’Anne Ghesquière aux Editons Eyrolles – 11,90 €



  1. 0 0

    Linda 05 avril 2016 à 09h25

    Très bon article, fort intéressant !
  2. 0 0

    Nathalie 04 avril 2016 à 16h23

    merci pour ces conseil très utile
  3. 0 0

    Teresa 03 avril 2016 à 14h40

    merci pour ces très bon conseils
  4. 0 0

    Jennifer 03 avril 2016 à 06h56

    Merci pour les conseils
  5. 0 0

    MARTINE 03 avril 2016 à 02h24

    Merci pour ces conseils qui sont variés

A lire sur Bien manger

A découvrir sur le mag

Notre alimentation influe grandement sur notre mode de vie et sur notre état de santé. Chaque aliment possède en effet ses avantages et permet de retrouver l’équilibre.  Mais encore faut-il connaître ces propriétés et ainsi consommer les aliments qui nous correspondent. Découvrez notamment toutes les propriétés des vitamines et comment elles doivent être consommées pour aider notre organisme. Certains régimes alimentaires peuvent aider à prévenir des problèmes de santé, comme l’alimentation méditerranéenne contre Alzheimer, ou l’épinard qui se révèle excellent pour le système digestif, les yeux ou encore les os.  Enfin, d’autres aliments peuvent aider à affronter les petites contrariétés  du quotidien comme par exemple le stress avec l’avocat.