| | | Infection vaginale : savoir la reconnaître, la prévenir et la soigner

Infection vaginale : savoir la reconnaître, la prévenir et la soigner

Les mycoses vaginales sont relativement courantes et le plus souvent bénignes. Il est important d’en reconnaître les symptômes, d’en trouver l’origine et s’il est nécessaire de consulter un médecin ou pas.

Il est souvent très simple de reconnaître certains signes liés à une infection vaginale, appelée plus communément mycose vaginale car l’infection est due, dans la majeure partie des cas, à un champignon, le Candida albicans.

Des symptômes typiques

Les signes associés à une infection vaginale sont assez caractéristiques :

  • une démangeaison au niveau des lèvres et de la vulve,
  • des pertes vaginales blanchâtres,
  • des rougeurs au niveau de la vulve,
  • parfois, une irritation en urinant ou lors des rapports sexuels.

Comment attrape-t-on une mycose vaginale ?

La mycose vaginale est souvent provoquée par le champignon Candida albicans. Il faut savoir que ce champignon peut être naturellement présent dans le vagin en petite quantité sans causer de mycose. En effet, il est sous contrôle des « bonnes bactéries » du vagin car celles-ci maintiennent un pH vaginal un peu acide, empêchant le développement du Candida.

Si la flore vaginale est déséquilibrée, ce champignon peut alors proliférer et entraîner une mycose.

C’est ce qui se passe pour certaines femmes lorsqu’elles prennent un antibiotique, par exemple.

Sachez également qu’un excès d’hygiène intime peut éliminer trop de bactéries protectrices et, ainsi, favoriser la prolifération du champignon.

D’autres habitudes peuvent également entraîner des infections vaginales : des vêtements trop serrés, des sous-vêtements synthétiques, l’utilisation de certains bains moussants, et le port prolongé de protections périodiques…

La flore vaginale est sous contrôle hormonal : elle peut donc être modifiée par une contraception orale ou lors de la ménopause.

Attention également, lorsque vous allez aux toilettes de bien vous essuyer d’avant en arrière pour ne pas ramener les bactéries fécales au niveau du vagin.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Si vous avez déjà eu une infection vaginale, vous reconnaîtrez facilement les symptômes et vous pourrez vous procurer sans ordonnance, à la pharmacie, des médicaments pour soigner la mycose (crème, ovule).

Toutefois, si vous n’êtes pas sûr de vous, n’hésitez pas à consulter un médecin qui confirmera le diagnostic.

Par ailleurs, si vous êtes enceinte, si vous faites des récidives trop souvent ou si vous avez de la fièvre, des douleurs pelviennes ou encore si vos pertes ont une odeur nauséabonde, il convient également de consulter votre médecin.




A lire sur Couple & sexo

A découvrir sur le mag