| | | En combien de temps peut-on tomber enceinte après l’arrêt de la pilule ?

En combien de temps peut-on tomber enceinte après l’arrêt de la pilule ?

Si j’arrête ma pilule ce mois-ci, pourrais-je être enceinte le mois prochain ? N’y a-t-il aucun risque à tomber enceinte dès l’arrêt de la pilule ? Je prends la pilule depuis 10 ans, cela risque-t-il de poser un problème pour tomber enceinte ?

Si j’arrête ma pilule ce mois-ci, pourrais-je être enceinte le mois prochain ? N’y a-t-il aucun risque à tomber enceinte dès l’arrêt de la pilule ? Je prends la pilule depuis 10 ans, cela risque-t-il de poser un problème pour tomber enceinte ?

Peut-on être enceinte rapidement après l’arrêt de la pilule ?

 

La pilule contraceptive est une méthode qui empêche la fécondation en bloquant l’ovulation grâce à des hormones (souvent œstrogène et progestérone).

Après l’arrêt de la pilule, le blocage de l’ovulation s’arrête rapidement car les hormones contenues dans les contraceptifs oraux ont une durée de vie relativement courte : pour preuve, lorsqu’on arrête la plaquette de pilules au bout des 21 jours (car la plupart des plaquettes contiennent 21 comprimés), les règles réapparaissent généralement dans les 24 à 48 heures.

On peut donc être enceinte dès le cycle qui suit l’arrêt de la pilule.

Etre enceinte dès l’arrêt de la pilule pose-t-il un problème ?

 

On entend souvent qu’il vaut mieux attendre 1, 2 ou 3 cycles après l’arrêt de la pilule pour être enceinte afin que la muqueuse de l’utérus se reconstitue. Pourtant, aucune preuve scientifique ne prouve qu’il faille attendre.

De nombreuses grossesses arrivent dès l’arrêt de la pilule et elles n’entraînent pas plus de complications que les autres.

La reconstitution de l’endomètre (muqueuse qui recouvre l’utérus), sous l’effet des hormones naturelles de la patiente, est suffisante dès le premier mois après l’arrêt de la pilule pour que l’embryon puisse s’implanter dans l’utérus et que la grossesse puisse débuter normalement.

La pilule réduit-elle la fertilité ?

 

Nombre d’entre nous pensent que le fait de prendre la pilule pendant plusieurs années réduit la fécondité. En fait, il n’en est rien.

Une étude a été effectuée sur 60 000 femmes utilisant un contraceptif oral. Parmi elles, 2064 ont arrêté la pilule pour avoir un enfant.

Résultats :

21 % sont tombées enceintes dès le premier cycle, résultats très proches des 20 à 25 % des grossesses non précédées de prise de contraceptifs.

79 % sont tombées enceintes dans la première année, chiffres équivalents  aux non-utilisatrices de contraceptifs oraux.

Par ailleurs, la prise de pilule ne semble pas jouer sur la fertilité puisque les taux de grossesse après 35 ans sont similaires entre celles qui ont pris la pilule et les autres.



A lire sur Couple & sexo

A découvrir sur le mag