| | | Tout savoir sur la prise de sang T21

Tout savoir sur la prise de sang T21

Tout savoir sur la prise de sang T21
Durant sa grossesse, la femme enceinte va devoir faire faire une prise de sang pour dépister la trisomie 21. Souvent source d'angoisse, cet examen est important pour déceler une éventuelle anomalie génétique de l'enfant.

Qu’est-ce que cet examen ?

Entre la 14ème et la 17ème semaine d’aménorrhée, les femmes enceintes doivent faire une prise de sang T21 pour dépister la trisomie 21. Cet examen se fait donc dans un laboratoire, comme une prise de sang classique. Il sert à détecter la présence d’hormones de la grossesse, et ainsi, permet de savoir si la femme présente un risque de porter ou non un enfant atteint de trisomie.

Et si le résultat est mauvais ?

Si le risque est supérieur à 1 sur 250 (c’est-à-dire qu’il y a un risque sur 250 que le bébé soit porteur de trisomie 21), la future maman va être dirigée vers l’amniocentèse. C’est cet examen qui permettra de dire avec certitude si l’enfant souffre ou non de cette anomalie génétique.

De nombreuses fausses alertes

Il faut savoir que les résultats de la prise de sang T21 ne sont que des statistiques. Il s’agit donc uniquement de probabilités. Seule l’amniocentèse permet de savoir de manière certaine si l’enfant présente ou non une trisomie 21. 80% des femmes qui ont eu de mauvais résultat à la prise de sang T21 ne portent pas d’enfant trisomique.

Plusieurs critères

La prise de sang T21 n’est pas le seul critère qui peut conduire une femme à faire une amniocentèse. En effet, l’équipe médicale prend également en compte son âge, et l’épaisseur de la clarté nucale du bébé mesurée lors de la première échographie. C’est la combinaison de ces trois indices qui permet d’estimer les risques réels de trisomie 21.

Il est vivement conseillé de ne pas angoisser suite à de mauvais résultats de la prise de sang T21, cet examen étant important mais n’étant pas totalement fiable.




A lire sur Grossesse

A découvrir sur le mag