| | | 5 conseils d’opticien pour éviter les yeux secs

5 conseils d’opticien pour éviter les yeux secs

yeux secs conseils ophtalmo
Rares sont les chanceux qui n’ont jamais eu l’impression d’avoir les yeux secs : picotements, irritation, fatigue oculaire, démangeaisons, envie de fermer les yeux plus fréquente... Une liste longue comme le bras qui illustre bien la gêne occasionnée.

Si elle affecte tous les profils, la sensation de yeux secs concerne tout particulièrement les femmes, les séniors et les porteurs de lentilles de contact. C’est pourquoi l’opticien Yannick Roth s’est tout particulièrement intéressé à ce mal du siècle et nous livre ses conseils pour y remédier.

Installer un humidificateur d’air et baisser l’air conditionné

L’air aride produit par le chauffage ou la climatisation assèche l’œil et l’empêche de produire des larmes qui l’hydratent et contribuent naturellement à le protéger. Pour l’atténuer, on peut investir dans un humidificateur d’air qui va permettre de remonter le taux d’humidité, l’idéal étant d’atteindre 40 à 60%. Il est aussi conseillé de se tenir à distance de la source d’air conditionné et d’essayer de le réduire tant que possible.

Quitter les yeux de l’écran

En hiver plus que jamais, il convient de laisser à ses yeux le temps de se reposer. Soumis à rude épreuve par l’air sec et le vent, ils sont aussi sollicités par les écrans d’ordinateur, de portable et de télévision. La journée, on fait donc une pause toutes les 30 minutes en fermant les yeux pendant quelques secondes. Un geste qui permet aux paupières de remplir leur rôle et d’hydrater la cornée.

En cas de vent de forte intensité prévoir des lunettes

Un vent fort peut perturber le bon fonctionnement des glandes lacrymales. Lorsque l’on a la sensation d’avoir l’œil qui pleure c’est en fait notre œil qui se défend parce qu’il est trop sec. Si c’est généralement une gêne éphémère, pour les personnes sujettes aux yeux secs cela peut être un véritable calvaire. En cas de fortes bourrasques ou de températures très basses il vaut donc mieux prévoir une paire de lunettes pour faire barrière et protéger le film lacrymal de l’œil.

S’hydrater

Pour pallier à la sècheresse des yeux il faut…. boire de l’eau bien évidemment ! Pour le bien-être de nos yeux, comme celui de notre corps, il est important de s’hydrater. Cela fournit aux yeux les réserves nécessaires la production de larmes naturelles pour hydrater l’œil en permanence.

Choisir les solutions adaptées pour le bien-être et la vue

Quand elle n’y est pas directement liée, la sécheresse oculaire peut être accentuée par le port de lentilles de contact. Elle peut en effet empêcher le film lacrymal de se répartir correctement sur la surface de l’œil. Il est donc important de choisir des lentilles de contact conçues pour les yeux secs. Pour reposer les yeux des lentilles, il est aussi conseillé de passer une journée avec des lunettes. Autre solution qui convient à tous : l’application de gouttes pour les yeux aux propriétés lubrifiantes qui vont apaiser la sensation de sécheresse.

Si la gêne subsiste, il est important de consulter un ophtalmologue pour veiller à ce qu’il ne s’agisse pas d’une lésion de la cornée causée par le port des lentilles.



A lire sur Médecine

A découvrir sur le mag

Retrouvez toutes les dernières nouvelles du monde de la santé ! Chaque semaine, découvrez de nouveaux articles pour toujours être au courant des découvertes et avancées médicales (dépistage du sida...), des alertes alimentaires, les nouvelles lois (remboursement du dépistage du cancer du sein), les évènements solidaires… Le webmagazine Clic Bien-être vous accompagne également avec des guides et conseils pour prévenir, guérir et apprendre les gestes qui soulagent pour les désagréments de tous les jours : arthrose, maux de ventre et autres n’auront plus de secret pour vous !