| | | Le point G : comment le trouver et... le stimuler !

Le point G : comment le trouver et... le stimuler !

Le point G, mythe ou réalité ? Que sait-on exactement de cette zone si secrète ? Où se trouve-t-elle exactement et comment la stimuler ? Les meilleures astuces pour découvrir ou redécouvrir en couple ou en solitaire cette merveilleuse zone de jouissance suprême.

Mythe ou réalité ?

Bonne nouvelle, la réponse est réalité.

C’est scientifiquement prouvé puisque le gynécologue allemand Ernest Gräfenberg (qui a d’ailleurs donné son initiale au point G) l’a formellement identifié en 1950.

Même si tous les vagins sont différents, toutes les femmes naissent avec le même kit de départ, il suffit de suivre correctement la notice pour que ça fonctionne…

Il ne reste donc plus qu’à le chercher, ce fabuleux point G ! En route pour pour la quête du « G »raal…

Mais où se situe-t-il exactement ?

Le point G est une zone érogène très innervée située sur la face antérieure du vagin (côté nombril, quoi) entre le pubis et le col de l’utérus.

C’est une zone de tissu érectile localisée à une distance de 2 à 4 cm de l’entrée du vagin. Il a la forme d’une petite boule et peut aller de la taille d’une pièce de 5 centimes d’euro à celle d’une pièce de 2 euros quand il est au repos. Très innervé, il gonfle lors de la stimulation sexuelle (hé oui, nous aussi on a des érections, mais on est plus discrète !).

La zone du point G pourrait déclencher, chez certaines femmes, un orgasme bien plus important que l’orgasme clitoridien… Magnifiques promesses, n’est-ce pas ?

Alors, comment stimuler ce fameux point G ?

A deux, c’est mieux

Le point G est méconnu de la plupart des hommes. Alors il va falloir les initier et leur suggérer quelques positions qui peuvent stimuler notre point G :

  • Pour les plus souples, avec les jambes sur les épaules de son chéri,
  • Pour les félines, à 4 pattes, fesses relevées en arrière, le dos creusé avec notre tigre favori derrière nous,
  • Pour les flemmardes, allongées sur le ventre avec notre héros au-dessus de nous.

Soit dit entre nous, si vous devez choisir entre le bon, la brute et le truand… n’hésitez pas un seul un instant à révoquer catégoriquement la brute car des pénétrations profondes et brutales ne permettent absolument pas de stimuler le point G. La douceur et la délicatesse sont de rigueur dans ce domaine.

En solitaire, tout est permis

Beaucoup d’entre nous ont cherché, à l’insu de leur chéri, à trouver cette zone si magique, mais hélas en vain… Alors, suivez le guide :

Allongez-vous sur le dos ou, pour les plus sportives, accroupissez-vous et explorez votre vagin avec un ou deux doigts positionnés en crochet (la pointe vers le ventre). Vous devez pouvoir sentir un renflement ou un secteur légèrement inégal.

Bon, si vraiment vous n’y arrivez pas, il y a toujours le godemiché, le vibrateur ou même n’importe quel jouet courbé (à ne pas laisser ensuite dans les mains des enfants !).

Il parait qu’on peut amplifier le point G 

En effet, certains médecins ont constaté une amplification du point G après l’injection d’acide hyaluronique chez des femmes se plaignant de dysfonction sexuelle : leur nombre d’orgasme étaient alors augmenté de 40 à 50 %.

L’injection d’acide hyaluronique dans le point G le retend, le regonfle, lui redonne du tonus (comme on fait pour repulper les lèvres). L’augmentation du volume du point G leur rendrait plus stimulable et excitable.

A vous de choisir entre le naturel et le « refait »… En ce qui me concerne, une piqûre dans la lèvre me fait déjà hurler de peur (aïe !), alors je ne vous raconte même pas dans le vagin ! Enfin, ça, c’est une affaire tout à fait personnelle.

Il paraîtrait qu’il existe un point G chez l’homme ?

En effet, les hommes possèdent également un point particulier dont la stimulation facilite l’accès au plaisir.

Mais, léger détail, quoiqu’important tout de même, cette zone est située sous la prostate entre l’anus et les bourses et la meilleure façon de la stimuler serait un massage anal… Alors espérons que vous ayez un partenaire un peu désinhibé !




A lire sur Couple & sexo

A découvrir sur le mag