| | | Pourquoi le doudou est-il si important pour mon enfant ?

Pourquoi le doudou est-il si important pour mon enfant ?

Beaucoup d’enfants possèdent un doudou… pourquoi celui-ci est-il si important pour eux ? A quel âge doivent-ils s’en séparer ? Doit-on leur enlever régulièrement ? Faut-il avoir plusieurs exemplaires du même doudou ?

Pourquoi le doudou est-il si important dans la vie de mon enfant ?

L’intérêt d’un doudou apparaît à une étape bien particulière dans la vie de bien des enfants : au moment où bébé commence à réaliser qu’il est une personne bien distincte de sa maman et qu’il peut être séparé à tout moment. Habituellement cette étape arrive vers l’âge de 7 ou 8 mois et disparaît graduellement vers 5 ou 6 ans.

Le doudou est donc un objet transitionnel : il devient, par son odeur et sa texture, un objet de transition entre le monde « avec maman » et « sans maman ». Son rôle est de rassurer l’enfant lorsque celui-ci est séparé de ses parents, d’aider à tolérer leur absence… tout en lui permettant de développer son autonomie.

Le doudou rappelle la présence de sa mère et devient aussi un moyen de réconfort en cas de chagrin ou encore un moyen de détente en cas de fatigue.

Est-ce que tous les enfants possèdent un doudou ?

Tous les enfants ne possèdent pas un doudou. En fait, environ 50% des enfants en possèdent un, mais pas nécessairement par besoin. Dans certains cas, ce n’est qu’une question d’habitude que les parents ont voulu leur donner.

On ne connait pas vraiment les raisons qui font que certains enfants n’en ressentent pas le besoin d’en posséder. Ce que l’on peut dire, en revanche, c’est que le doudou peut prendre différentes formes : en effet il peut être une poupée, une peluche ou un tissu, mais il peut également se présenter sous forme d’une chanson que l’enfant fredonne, ou d’une action comme se tourner les cheveux… des actions que l’enfant associe à la présence de sa mère.

Que faire quand le doudou est en piètre état ?

Il faut essayer d’avoir 2 exemplaires identiques que l’on présente dès le plus jeune âge en les alternant afin qu’ils s’usent moins rapidement.

Le doudou se salit et doit donc être lavé : il est important d’habituer l’enfant à ce que son doudou soit lavé régulièrement. Sachez toutefois que bien des enfants, en revanche, n’aiment pas cette idée : leur doudou perd alors l’odeur caractéristique qu’ils aiment tant et qui les réconforte.

Il faut bien sûr orienter le choix vers un doudou de format raisonnable et pratique (lavable). Il peut devenir encombrant de devoir apporter Monsieur le crocodile géant partout !

En cas de perte, mieux vaut expliquer la situation calmement (même si gérer la crise à ce moment-là est souvent délicat) et faire participer l’enfant au choix de son nouveau doudou.

A quel âge doit-on lui enlever ?

Bien qu’il soit inutile (voire déconseillé) d’interdire à l’enfant d’avoir son doudou, il convient de définir nos limites ou règles : par exemple, pas de doudou à table, aux toilettes ou aux changements de couche.

La séparation se fait généralement de façon progressive et on peut s’attendre à ce que ce besoin s’estompe vers l’âge de 5 ou 6 ans. C’est bien souvent l’enfant lui-même qui entreprend cette démarche (lorsqu’il sera plus sûr de lui).

On peut cependant changer quelque peu nos règles à partir de 3 ans (limiter, par exemple, les déplacements extérieurs ou certaines activités avec le doudou). Sa présence ne sera progressivement requise que pour le dodo.

Attention, le doudou ne doit pas devenir, pour le parent, l’objet de consolation à utiliser à toutes les sauces. La présence et le réconfort d’un parent ne pourront jamais être remplacés par ceux d’un doudou ! Si, par exemple, votre enfant se blesse, il est préférable de lui faire un câlin et de le réconforter plutôt que d’opter immédiatement pour le doudou. L’enfant doit pouvoir compter sur le réconfort et la présence d’un adulte quand ceux-ci sont présents.

Evitez également de le punir en lui retirant son doudou ou de menacer de le faire. Le doudou étant un objet sécurisant, l’enfant n’en serait que plus anxieux.

Et surtout ne jetez pas le doudou en cachette. Laissez le soin à l’enfant de s’en séparer graduellement. Le doudou finira bien par se retrouver délaissé et par devenir simplement un beau souvenir que les parents doivent préserver dans le coffre à souvenirs.




A lire sur Vie de famille

A découvrir sur le mag