| | | Mon enfant a peur du noir quand je le couche, est-ce normal ?

Mon enfant a peur du noir quand je le couche, est-ce normal ?

Alors qu’il s’endormait jusque-là sans problème, voilà que votre enfant refuse d’aller se coucher le soir parce qu’il a peur du noir. Comment s’explique cette peur du noir et quelles sont les astuces pour l’aider à passer ce cap ?

Pourquoi a-t-il peur du noir ?

Rares sont les enfants qui échappent à la peur du noir. Fréquente entre 2 et 5 ans, cette peur reflète l’impossibilité de contrôler son environnement, de vérifier qu'aucun monstre ne rôde, de retrouver son doudou, le sens du lit ou simplement le chemin des toilettes.

Mais par-dessus tout, la peur du noir reflète généralement pour l’enfant l’angoisse d’être séparé de ses parents au moment du coucher. Car, si vous y faites attention, jamais il ne se plaint du noir dans la journée (cinéma, trajet de nuit en voiture…), et vous remarquerez également que quand un enfant est dans la chambre de ses parents, dans leur lit et dans le noir, il n’a plus peur.

Il va donc falloir le rassurer, le coucher tranquillement avec un petit rituel apaisant pour lui montrer que vous ne l’abandonnez pas et que vous serez tout près de lui même s’il est couché et pas vous (le salon n’est forcément pas très loin de sa chambre !).

Des astuces pour le rassurer

Prenez le temps de coucher votre enfant

Au moment du coucher, montrez à votre enfant que vous allez prendre du temps pour lui.

L'heure du coucher signifie pour lui qu'il va devoir se séparer de vous et c'est bien là tout le problème. Restez un petit peu avec lui pour discuter de la journée que vous venez de passer et de ce que vous allez faire demain afin de le rassurer.

Lisez une histoire positive avant de dormir

Les enfants adorent qu'on leur lise des histoires avant de dormir. Mais évitez de lui raconter des histoires de monstres et de sorcières durant cette période où il craint le noir !

Choisissez plutôt un conte joyeux et positif.

Vous pouvez également lui laisser une petite musique avant de lui dire au revoir.

Evitez l'obscurité totale

Ne le laissez pas dans l'obscurité totale ! Installez une veilleuse dans sa chambre ou laissez la porte entrouverte sur le couloir allumé. Et n’oubliez pas de lui donner son doudou qui sera toujours un réconfort.

Vérifiez qu’il n’y a pas de monstres dans les placards

Avant le coucher, explorez avec lui l’intérieur des placards, ouvrez les tiroirs, regardez sous le lit afin de lui montrer qu'il n'y a pas de vilaine sorcière ni de loups cachés dans sa chambre.

Vous lui prouverez ainsi qu’il est en sécurité et qu'il peut dormir tranquille.

Prenez sa peur au sérieux

Votre enfant ne simule pas, sa peur du noir est bien réelle pour lui.

Pour lui montrer que vous prenez cette peur au sérieux vous pouvez lui raconter votre propre expérience, lui dire que vous aussi, à son âge, vous aviez peur du noir (peut-être avez-vous des souvenirs personnels de cette peur du noir ?).

Incitez-le à confier ses craintes

Demandez-lui de mettre des mots ou, mieux encore, des dessins sur ce qui lui fait peur. Ensuite, amusez-vous avec lui, à faire un nez de clown à la sorcière qu’il aura dessinée ou à mettre un chapeau rigolo sur la tête du loup pour dédramatiser l’affaire.

Restez disponible, en cas de besoin

Après l'avoir quelque peu rassuré et calmé, votre enfant a besoin de savoir que vous êtes juste à côté dans le salon. Une manière pour lui de se sentir protégé.




A lire sur Vie de famille

A découvrir sur le mag