| | | L'aquagym permettrait de diminuer la quantité d'analgésiques donnée lors de l'accouchement

L'aquagym permettrait de diminuer la quantité d'analgésiques donnée lors de l'accouchement

(Relaxnews) - La pratique de l'aquagym permettrait de diminuer la quantité d'analgésiques donnée pendant l'accouchement selon une étude publiée le 21 novembre dans le Journal of Reproductive Health qui évalue son impact sur la capacité cardio-vasculaire pendant la grossesse et la phase de travail des femmes enceintes. La pratique régulière de l'aquagym par les femmes n'est pas préjudiciable à la santé de la mère ou de l'enfant. Au contraire, elle est plutôt conseillée.

(Relaxnews) - La pratique de l'aquagym permettrait de diminuer la quantité d'analgésiques donnée pendant l'accouchement selon une étude publiée le 21 novembre dans le Journal of Reproductive Health qui évalue son impact sur la capacité cardio-vasculaire pendant la grossesse et la phase de travail des femmes enceintes. La pratique régulière de l'aquagym par les femmes n'est pas préjudiciable à la santé de la mère ou de l'enfant. Au contraire, elle est plutôt conseillée.

 

Le test clinique portait sur deux groupes : l'un composé de 34 femmes enceintes qui ne pratiquaient pas cette activité et l'autre de 37 personnes qui suivaient des cours d'aquagym. Toutes les femmes ont été soumises aux tests à différents stades de leur grossesse (19, 25 et 35 semaines de grossesse jusqu'à l'accouchement).

Aucune différence n'a été observée entre les deux groupes en ce qui concerne la durée du travail et le type d'accouchement. Dans les deux groupes, la consommation d'oxygène augmentait à mesure que la grossesse progressait.

 



A lire sur Grossesse

A découvrir sur le mag