Je dors mal… et si j’essayais l’hypnose ?

Je dors mal… et si j’essayais l’hypnose ?

Publié le 24 juin 2014 à 09:30

L’hypnose peut aider les personnes qui souffrent d’insomnie à retrouver un sommeil profond nécessaire pour une bonne récupération. Toutefois, l’hypnose ne s’adresse pas à tous les insomniaques : elle sera utile uniquement pour les personnes stressées, anxieuses ou celles qui veulent arrêter les somnifères.

Et si vous tentiez l'hypnose pour mieux dormir ?

Des chercheurs des universités de Zurich et de Fribourg ont publié une étude dans le journal Sleep qui suggère que l’hypnose pourrait améliorer la qualité du sommeil.

Les personnes qui ont participé à cette étude étaient exclusivement des femmes, souvent plus réceptives à l’hypnose.

Parmi les 70 participantes à cet essai, les femmes les plus sensibles à l’hypnose ont constaté une amélioration de 80 % de leur sommeil profond (période de sommeil considéré comme le plus récupérateur pour l’organisme).

« Cela ouvre des opportunités nouvelles et prometteuses pour un sommeil de meilleure qualité sans utiliser de somnifères », a déclaré le biopsychologue Björn Rasch, qui a dirigé l'étude à l'Institut de psychologie de l'université de Zurich.

« Les résultats pourraient s'avérer d'une importance majeure pour les patients qui souffrent de troubles du sommeil et pour les adultes plus âgés », « Et contrairement à de nombreux somnifères, l'hypnose n'a pas d'effets secondaires nocifs. » note la psychologue et directrice de l'étude Maren Cordi.

Les résultats montrent également que l’hypnose permettait à des couches-tard de trouver le sommeil plus tôt.

L’hypnose, ça marche pour tous les types d’insomnie ?

Les insomnies peuvent être classées en 2 grands groupes :

  • Les insomnies dues à des douleurs, des troubles circulatoires dans les jambes, des problèmes d’apnée du sommeil, un abus d’excitants (café, alcool…).
  • Les insomnies dues à un stress (conflit, examens) ou à une dépression anxieuse.

L’hypnothérapie fonctionne pour toutes les insomnies du second groupe (stress, anxiété), mais aussi dans le sevrage progressif des somnifères.

L’hypnose déjà utilisée par certains médecins

Dans tous les cas qui peuvent être traités par l’hypnose, l’insomnie est un état d’hypervigilance, d’hyperactivité intellectuelle où la récompense du sommeil bien mérité n’a plus sa place. Très souvent, les patients doivent utiliser des médicaments hypnotiques (somnifères) pour s’endormir de force. L’hypnose prend alors l’aspect d’une cure de désintoxication puis peu à peu revient le plaisir de dormir sans médicaments.

L’hypnose consiste à calmer l’anxiété par des suggestions de relaxation.

La particularité de l’insomniaque étant de s’empêcher de s’endormir, l’hypnose peut être difficile au départ car le patient va tenter de contrôler le lâcher-prise.

Après deux ou trois séances d’hypnose, le médecin apprend au patient les techniques d’autohypnose. Très souvent des enregistrements individualisés sont proposés pour aider le patient à devenir autonome.

- Publicité -

- Publicité -