Épisiotomie : A quoi sert-elle et pourquoi y avoir recours ?

Épisiotomie : A quoi sert-elle et pourquoi y avoir recours ?

Publié le 27 février 2017 à 20:00

Bien souvent, les futures mamans ont très peur de l’accouchement, et redoute notamment la fameuse épisiotomie. Cette petite incision chirurgicale qui aide au passage de bébé est un cauchemar pour beaucoup de femmes, et pourtant… Zoom sur cette pratique !

- Publicité -

Qu’est-ce qu’une épisiotomie ?

Une épisiotomie  est une incision chirurgicale du périnée visant à faciliter le passage du bébé. Lorsqu’une femme accouche, le corps médical découvre parfois que l’orifice vulvaire est un peu trop étroit pour laisser sortir l’enfant. Il faut donc couper dans les muscles périnéaux.

C’est une incision nette qui se fait sans anesthésie. Mais pas de panique, sur le moment, ce n’est pas douloureux puisqu’il y a une anesthésie physiologique de cette partie du corps à cause de la pression de la tête du bébé sur les muscles.

A quoi sert l’épisiotomie ?

L’épisiotomie évite une déchirure qui pourrait être large et surtout mal positionnée. Une déchirure peut laisser de graves séquelles au niveau du périnée. C’est pour cette raison qu’on pratique une épisiotomie, de manière à ce que la coupure soit nette, précise, et facile à recoudre.

L’épisiotomie permet de conserver l’élasticité du périnée, et surtout évite les problèmes de prolapsus, c’est-à-dire de descente d’organes. Cet acte chirurgical limite également les incontinences urinaires après l’accouchement.

Dès que l’enfant est né et que le placenta a été expulsé, le médecin recoud immédiatement les tissus sectionnés, avec des fils résorbables généralement.

Que se passe-t-il après une épisiotomie ?

Après une épisiotomie, les femmes ont du mal à s’asseoir durant quelques jours. Mais la coupure guérit vite. Il faut ensuite faire une rééducation du périnée (celles qui n’ont pas eu d’épisiotomie doivent la faire également !)

Il faut savoir que les suites d’une épisiotomie sont bien moins douloureuses qu’une déchirure. Cependant, toutes les femmes sont différentes, et l’élasticité du périnée n’est pas la même. Certaines futures mamans n’ont pas besoin d’une épisiotomie. C’est difficile à prévoir !

- Publicité -