Vivez votre ménopause plus facilement

Vivez votre ménopause plus facilement

Publié le 02 avril 2013 à 10:00

Cette période de la vie intervient vers 47 ans. Cette transition, que beaucoup de femmes craignent, ne doit pas vous faire peur. La ménopause, ne doit pas être subie comme une contrainte, considérez-la plutôt comme une seconde vie, une nouvelle liberté !

Les symptômes apparaissent petit à petit

La ménopause (du grec méno= règles et pause = arrêt) intervient vers l'âge de 47 ans. Les ovaires cessent progressivement de fonctionner.

La période avant son installation définitive peut durer plusieurs années et varie totalement d'une femme à l'autre. La sécrétion anarchique des hormones s'étend sur 3 à 5 ans.

Mais il y a tout de même des symptômes communs qui montrent que vous êtes concernée par les changements hormonaux :

  • Vos règles deviennent irrégulières. Elles peuvent être plus courtes ou plus abondantes ou même disparaître quelques temps pour ensuite réapparaitre.
  • Vous avez du mal à dormir. Les insomnies et les sueurs nocturnes font partie des symptômes les plus désagréables.
  • Vous avez des bouffées de chaleur. Les sensations de chaud/froid commencent le plus souvent par le visage et le haut du corps. Ce symptôme à l'avantage de ne pas durer longtemps.
  • Vous avez mal à la poitrine. Vos seins sont tendus, sensibles et leur gonflement est douloureux.
  • Votre rythme cardiaque change. Il peut s'accélérer, vous pouvez avoir de palpitations, ou le rythme est plus fort ou plus faible que d'habitude
  • Vous avez des changements au niveau du vagin. Sécheresse vaginale, démangeaisons, gêne...sont autant de signes qui peuvent vous alerter.
  • Vous avez des sautes d'humeur. Comme pendant les règles, les changements hormonaux déclenchent du stress et de l'irritabilité.

En cause : les œstrogènes et la progestérone

Ces hormones régulent le cycle et la fertilité de la femme. Elles renforcent également les os, les cheveux, les ongles, la peau et protègent le cœur et le cerveau.

Comment les œstrogènes influencent-elles la période de ménopause ?

Elles contribuent au bien-être car elles stimulent la production de sérotonine, une molécule qui joue un rôle important dans le changement d'humeur. Un taux trop élevé ou trop bas d'œstrogènes provoque les mêmes symptômes : déprime, irritabilité, altération du sommeil, lassitude, tristesse...

Que faire face à ce changement hormonal ? 

Vous pouvez suivre un traitement hormonal propre à la ménopause mais le mieux est de laisser la nature faire les choses, votre corps va s'habituer à ce changement

Et la progestérone ?

La fonction de cette hormone est de préparer l'utérus à l'installation d'un ovule et de soutenir l'évolution de l'embryon. Elle n'a donc plus lieu d'être, ce qui provoque (tout comme les œstrogènes) des sautes d'humeur. Là encore, mieux vaut laisser son corps s'adapter à ce changement et retrouver son équilibre.

La nutrithérapie pour palier aux changements hormonaux

Les Oméga 3

L'alimentation doit être riche en acides gras essentiels en particuliers les Oméga 3 pour embellir vos phanères (peau, cheveux et ongles) et améliorer votre équilibre cognitif. Vous les trouverez en particulier dans les poissons gras (maquereau, saumon, sardine, hareng...), l'huile de colza et de noix, la mâche, le pourpier...Mais aussi sous forme de compléments alimentaires. Voir notre article : Zoom sur les Oméga

Les antioxydants

Misez sur eux car ils permettent de lutter contre le vieillissement cutané et circulatoire, en particulier le sélénium et les vitamines A, C et E. Variez votre alimentation, consommez des fruits et légumes ainsi que des compléments alimentaires adaptés. Voir notre article : Restez jeune et belle grâce aux antioxydants

Les plantes

La valériane, la passiflore ou l'aubépine améliorent l'état général. Le millepertuis agit sur les troubles de l'humeur typiques de la ménopause, en cas de "déprime". Le houblon, riche en phytoestrogènes, pallie au déficit hormonal et lutte efficacement contre les bouffées de chaleur et les maux de tête.

Quelques aides au quotidien

La fraîcheur vous aide !

En période de bouffée de chaleur, mieux vaut éviter les boissons chaudes, l'alcool, les excitants, les aliments épicés...qui aggraveraient le phénomène.

Misez sur votre alimentation

Augmentez votre consommation de magnésium et de calcium pour garder des os solides. Salade verte, noix, graines, céréales complètes, laitages, poissons...sont à mettre au menu.

Faites de l'exercice

L'activité physique devient plus difficile car l'effet protecteur de l'œstrogène sur le système cardiovasculaire a disparu. Essayez de faire de l'exercice 30 minutes par jour, 5 fois par semaine (vélo, marche, natation...)

Restez zen

Le calme engendre moins de stress et donc moins de bouffées de chaleur. Détendez-vous, relaxez-vous ! Offrez-vous une séance de massage ou un soin du visage pour vous concentrer sur votre bien-être.

Restez sexy

La ménopause n'est pas la fin de votre vie sexuelle, bien au contraire ! Prenez soin de vous et jouez de la complicité de votre partenaire. Vous allez prendre confiance et vivre tous les moment à deux à fond !

Demandez de l'aide

Discutez avec votre généraliste, votre gynécologue ou encore votre pharmacien pour trouver un traitement qui vous convient.

- Publicité -

- Publicité -