Puis-je utiliser des huiles essentielles pendant ma grossesse ?

Puis-je utiliser des huiles essentielles pendant ma grossesse ?

Publié le 11 mars 2015 à 11:00

Les huiles essentielles sont des substances naturelles : on peut donc facilement s’imaginer qu’elles sont inoffensives pour la femme enceinte… et bien, il n’en est rien !

Très efficaces, les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées n’importe comment…

Des substances naturelles qui peuvent se révéler dangereuses

Même si elles se veulent naturelles, les huiles essentielles sont très efficaces et extrêmement puissantes pour certaines d’entre elles.

Elles peuvent donc se révéler dangereuses lors de certaines périodes de la vie, et notamment la grossesse.

Totalement contre-indiquées durant les 3 premiers mois de grossesse, vous pourrez lire dans certains articles qu’elles peuvent être utilisées, avec précaution, par la suite.

Par mesure de précaution, il semble pourtant qu’elles ne devraient pas être utilisées du tout par les femmes enceintes, quel que soit leur stade de grossesse. En effet, les huiles essentielles risquent de passer à travers le placenta et risquent donc de représenter un danger pour le fœtus en formation, voire même d’être à l’origine d’avortement spontané.

Cette précaution est également valable pour les mamans qui allaitent leur bébé, car les huiles essentielles passent dans le lait maternel.

Des huiles végétales et des eaux florales pour la femme enceinte

Par contre, il est tout à fait possible d’utiliser les huiles végétales pendant la grossesse.

Certaines d’entre elles, comme l’huile végétale d’amande douce, de rose musquée ou d’argan, permettent de nourrir, d’hydrater, d’apaiser votre peau, tout en la préservant de l’apparition de vergetures.

D’autres huiles végétales, comme l’huile de calophylle, peuvent soulager les douleurs lombaires ou les jambes lourdes.

Les eaux florales sont également très efficaces pour soigner tous les petits problèmes liés à la grossesse : jambes lourdes, migraine, nausées, constipation, digestion, sommeil, vergetures…

Bon à savoir

Même prudence si vous avez décidé de donner le sein à bébé, car les huiles essentielles passent dans le lait maternel. Néanmoins, quelques-unes sont autorisées à partir du 4e mois, voire tout au long de la grossesse. "Il s'agit d'huiles essentielles qui ne referment aucune molécule toxique susceptible de causer le moindre dommage à la maman comme à l'enfant" explique notre spécialiste. N'hésitez pas à les employer avec l'accord de votre médecin.