Des changements dans le style de vie réduisent l'obésité infantile

Des changements dans le style de vie réduisent l'obésité infantile

Publié le 26 janvier 2009 à 00:00

Les enfants et les adolescents en surpoids ou obèses peuvent perdre du poids s'ils changent de style de vie - quelquefois avec l'aide de médicaments.

- Publicité -

C'est ce que révèle un rapport publié mercredi 21 janvier dans le journal The Cochrane Library qui a évalué les données et les conclusions de 64 études scientifiques, réalisées sur cinq continents.

Les études ont toutes examiné les effets d'un changement au niveau de l'alimentation, de l'activité physique, du comportement ou des interventions pharmaceutiques sur l'obésité infantile. Hiltje Oude Luttikhuis, principale auteure de l'étude, et son équipe à l'Hôpital Beatrix pour les Enfants à Groningen, aux Pays-Bas, ont rédigé le rapport qui a, au total, porté sur 5.230 enfants et adolescents obèses.


La thérapie du comportement et du style de vie vise à modifier les types de pensée et les actions. Par exemple, on a encouragé les enfants et les adolescents à prendre un petit-déjeuner et manger des repas régulièrement, mais en faisant attention à la grosseur des portions. En plus, on leur a demandé de réduire toute activité sédentaire (comme regarder la télévision) et augmenter leur activité physique. Pour réaliser ces changements, on s'est servi de plusieurs méthodes, comme la conscience de soi, l'autosurveillance et la détermination des objectifs pour l'activité physique et la consommation.

La recherche ne révèle pas de traitement ultime pour l'obésité enfantine, mais le rapport met en évidence de nombreuses études qui soulignent l'importance de l'alimentation, de l'activité physique et du comportement. La participation des parents aux programmes de comportement était un autre élément important.

Les interventions pharmaceutiques incluaient quant à elles l'usage d'orlistat et de sibutramine. L'orlistat entrave l'absorption de gras alimentaire, tandis que la sibutramine réprime l'appétit et donne la sensation de satiété. Le traitement d'obésité avec ces médicaments a provoqué une gamme d'effets secondaires, mais tous les deux ont réduit l'obésité de façon significative.

Il est important de peser les avantages contre les effets secondaires, mais en tout cas, les études montrent que l'usage des interventions pharmaceutiques devrait être toujours combiné avec les interventions dans le style de vie. Oude Luttikhuis, un des chercheurs, explique que "dans la mesure du possible, il faut effectuer des changements dans le style de vie (qui aident énormément à la perte du poids), avant de considérer les interventions pharmaceutiques ou chirurgicales".

- Publicité -