La grossesse - semaine 35

La grossesse - semaine 35

Publié le 04 février 2017 à 11:00

Et voilà, c’est la dernière ligne droite. Maintenant, bébé peut décider d’arriver à n’importe quel moment. Vous devez donc vous tenir prête à partir à la maternité, et tout organiser pour que ça se passe le mieux possible. Il faut continuer à vous reposer au maximum pour arriver en forme le jour J, et être dans des conditions optimales !

Semaine d’aménorrhée : 37ème

Semaine de grossesse : 35ème

Embryon : 45cm / 2400g

Pour la future maman :

Vous vous sentez bien mais épuisée ! Ce gros ventre vous gêne dans vos mouvements, vous empêche de bien dormir, vous fait mal… mais rassurez-vous, il ne reste plus beaucoup de temps avant que vous ne soyez délivrée ! Vos seins grossissent encore cette semaine, et deviennent douloureux au toucher : la montée de lait se prépare et vous pouvez constater de légères coulées transparentes, ce qui n’a rien d’anormal.

Votre utérus :

Votre utérus a atteint sa taille maximale, et prend beaucoup de place, ce qui occasionne quelques désagréments comme par exemple les remontées acides ou la constipation qui a fait son grand retour… Les douleurs ligamentaires sont normales, puisque le corps change pour se préparer à l’accouchement.

Pour le bébé :

Bébé pèse 2.400kg et mesure maintenant 44cm. Il va bien, mais n’a plus beaucoup de place pour gigoter dans tous les sens. Il a maintenant la tête en bas et est descendu dans le bassin. Mais il arrive, rarement, que certains bébés réussissent encore à se retourner à ce stade de la grossesse, ce qui est généralement impressionnant et plutôt douloureux pour la future maman ! Sachez que si votre enfant naissait cette semaine, il serait encore considéré comme prématuré. Mais à ce stade de la grossesse, 99% des bébés survivent et se portent très bien.

Les rendez-vous :

Vous n’avez pas de rendez-vous cette semaine. Vous allez sans doute poursuivre vos cours de préparation à l’accouchement.

Les précautions :

Si votre bébé a toujours la tête en haut, vous pouvez vous rapprocher d’un ostéopathe spécialisé qui fait une manœuvre bien particulière pour aider votre enfant à se retourner, et à se positionner pour préparer l’accouchement. Cette manipulation n’est pas agréable mais s’avère être particulièrement efficace.

Les conseils :

Si vous avez des enfants, il est temps de commencer à vous organiser : il faut prévoir quelqu’un qui pourrait les récupérer à l’école par exemple si vous deviez partir en urgence à la maternité. Vous devez également imaginer que l’accouchement débutera la nuit, pour être parée à toute éventualité, et savoir quoi faire de la fratrie !

- Publicité -

- Publicité -