| | | Et si je me mettais au footing ? Les conseils d'un champion de France pour débuter en douceur

Et si je me mettais au footing ? Les conseils d'un champion de France pour débuter en douceur

Vous voulez essayer le footing ? Suivez les conseils d’un pro pour débuter dans les meilleures conditions.

Vous avez envie d’essayer le footing, mais vous avez peur de ne pas être à la hauteur ? Pas d'inquiétude, on est toutes passées par là. Pour débuter le footing en douceur, on vous a trouvé le coach idéal : Henri Lacoste, champion de France cadet du 800 mètres et demi-finaliste aux championnats du monde 2013, nous a donné des conseils pour se lancer.

Le B.A-BA du footing : s'équiper correctement

Le plus important : les chaussures ! 

Henri Lacoste est intransigeant sur ce point: même si l’on débute en footing, il est hors de question de courir avec n’importe quelles chaussures  « On ne lésine pas sur le choix de sa paire de chaussures… et surtout, on ne court pas avec la première paire de baskets venues, sinon c’est ampoules, courbatures, voire tendinites assurées ! ».

Comment bien choisir ses chaussures pour se mettre au footing ?

Notre coach nous précise un détail essentiel pour l’achat de ses chaussures de running : « achetez toujours des chaussures une demie pointure, voire une pointure plus grande que ce que vous achetez normalement comme chaussures de ville : si vous courez avec des chaussures à votre pointure normale, vous aurez vite mal aux pieds ! ». En effet, « quand on court, la chaleur dégagée par notre organisme fait grossir notre pied ».

Quant au choix de tel ou tel type chaussures « coureur à foulée pronatrice », « coureur supinateur »… Inutile de s’arracher les cheveux... « Quand on débute en footing, le mieux est d’opter tout simplement pour des runnings universelles ».

Le reste de l’équipement reste facultatif, bien qu’« un équipement adapté au jogging soit plus confortable pour courir », nous précise Henri Lacoste.

Quelle tenue choisir pour courir ?

  • L’idéal est d'investir dans un cuissard (short collant en textile souple).

Si le temps est plus frais, notre choix devra se porter plutôt vers un shorty : une version un peu plus longue du cuissard, qui descend jusqu’au mollet.

Et si l’on décide de courir en plein hiver, il sera bon de rallonger encore un peu la longueur et d’opter pour le collant long spécial running.

  • Les chaussettes peuvent sembler un détail. Pourtant il est préférable de porter des chaussettes spécialement conçues pour le footing, sans couture. Devant notre air perplexe, Henri nous éclaire « ce n’est pas forcément du luxe, car, qui dit coutures,  dit souvent ampoules ! ».
  • Question t-shirt, quand il fait chaud un débardeur est bien suffisant (on a vite chaud). Mais, comme pour les chaussettes « il faut se méfier des débardeurs classiques qui ont souvent des coutures mal placées dans les zones de frottements sous les bras ».

Le meilleur choix est donc d'opter pour des débardeurs, t-shirts à manches courtes ou à manches longues, spécialement conçus pour le footing, qui absorbent la transpiration, tout en maintenant le corps au chaud.

Prête à vous lancer ?

Ca y est, je suis décidée, je vais courir… Mais à quelle vitesse et pour combien de temps ?

« Difficile de prévoir à l’avance à quelle vitesse et combien de temps on va courir la première fois, tout dépend de la condition physique de chacun au départ ».

Echauffement obligatoire !

Henri Lacoste insiste sur ce point « Il faut toujours démarrer doucement, au moins pendant 10 minutes. Et ceci est valable pour tout le monde, débutants ou non ».

Puis, « si l’on se sent bien, on peut accélérer un peu. Mais attention, pas trop ! ». 

L'astuce du coach pour s'assurer que l'on ne court pas trop vite : « on court à la bonne vitesse si l’on est capable de parler en courant ».

Ne pas se décourager après les premiers footings

Henri Lacoste se veut très encourageant « Rassurez-vous, même si vous ne courrez que 10 ou 15 minutes les premières fois, ce n’est pas grave, il faut bien commencer ! Vous verrez, on progresse très vite ». 

Il nous conseille de courir 1 à 2 fois par semaine et nous promet même des progrès rapides « Vous verrez, en moins de 6 semaines, vous serez capable de courir plus de 30 minutes ! ».

Boire et s'étirer

« Il est indispensable, après chaque footing, même s’il a été très court, de boire beaucoup (au minimum 2 verres d’eau, voire plus) et de s’étirer ».

Etirements : les conseils du pro

  • On étire les cuisses (les quadriceps, en fait), debout, en attrapant un de ses pieds et en le collant derrière la fesse… « On doit sentir un étirement (une légère douleur) dans la cuisse étirée ».
  • On étire les mollets, debout, en posant une des jambes, pliée, sur une marche et en tendant l’autre à fond, puis, l’on se penche en avant : « on doit sentir un étirement  dans le mollet de la jambe tendue ».
  • On étire les fessiers, assis, jambe tendue, en attrapant une des jambes qu’on vient replier au dessus de l’autre jambe qui reste tendue. « En approchant le pied tout près de la fesse opposée, on doit sentir un étirement dans la fesse de la jambe pliée ».

Grâce aux conseils d’Henri Lacoste vous voilà au point pour vos premiers footings ! 

Et puis qui sait, vous allez peut-être même devenir accro ! Normalement, conclue-t-il, « au bout de quelques entraînements, courir deviendra un véritable plaisir, et vous ne pourrez plus vous en passer ». 





A découvrir sur le mag

Pratiquer une activité sportive est le moyen idéal de se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Que l’objectif soit une reprise d’activité ou la pratique régulière, il existe des gestes simples à mettre en place permettant de rester en forme, notamment pour récupérer après un effort sportif. Les avantages du sport sont bien connus : évacuer le stress après une journée de travail éprouvante, éviter les maux de dos ou  tout simplement travailler sa silhouette, les raisons de pratiquer une activité physique ne manquent pas. Laissez-vous guider par nos idées, bons plans et conseils pour bouger et rester en forme tout au long de l’année!