| | | Des produits courants à l’origine d’une ménopause précoce

Des produits courants à l’origine d’une ménopause précoce

Certains produits chimiques utilisés couramment dans les plastiques ou les cosmétiques semblent impliqués dans des problèmes de ménopause précoce.

Après le scandale des bisphénols A, ces perturbateurs endocriniens qui interfèrent avec notre système hormonal, d’autres produits chimiques couramment utilisés semblent entraîner un déclin précoce de la fonction ovarienne.

Nouvelle alerte sur des produits de consommation courante

Des chercheurs américains viennent de démontrer que 15 produits chimiques de consommation courante  pouvaient entraîner une ménopause précoce.

Il s’agit de 9 PCB (ou polychlorobiphényles ou pyralènes), de 3 pesticides, de 2 phtalates et d’un furane.

La production des PCB a été arrêtée en 1980, mais on les rencontre encore couramment dans les fluides électriques ininflammables présents dans certains radiateurs à bain d’huile, des transformateurs ou des condensateurs électriques.

Les phtalates sont des composants qui rendent les plastiques souples et que l’on peut également retrouvés dans certains produits de soins corporels ou produits d’entretien.

Les furanes sont des sous-produits de la combustion industrielle (du même acabit que les dioxines qui sont plus connues).

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont analysé la présence dans le sang et les urines de ces composés chimiques chez 31 575 femmes, entre 1999 et 2008. Aucune de ces femmes, âgées en moyenne de 61 ans, n’avaient suivi d’hormonothérapie ni subi d’ablation des ovaires.

Résultats : celles exposées à des taux les plus élevés avaient eu une ménopause précoce, de 2 à 4 ans plus taux que la moyenne.

En pratique, quelques conseils à suivre

Le phénomène de ménopause précoce conduit, bien évidemment, à une baisse de fertilité, mais aussi à d’autres pathologies comme des maladies cardiovasculaires ou des soucis d’ostéoporose.

D’autres études avaient, par ailleurs, montré une corrélation entre ces substances chimiques et certains cancer et dysfonctionnements du métabolisme, ainsi qu’une puberté précoce chez les jeunes filles.

Les chercheurs recommandent donc, en prévention, de remplacer, si possible, les plastiques par du verre pour le chauffage au micro-onde et de prêter plus attention aux composants dans les soins cosmétiques corporels et les produits d’entretien.




A lire sur Médecine

A découvrir sur le mag

Retrouvez toutes les dernières nouvelles du monde de la santé ! Chaque semaine, découvrez de nouveaux articles pour toujours être au courant des découvertes et avancées médicales (dépistage du sida...), des alertes alimentaires, les nouvelles lois (remboursement du dépistage du cancer du sein), les évènements solidaires… Le webmagazine Clic Bien-être vous accompagne également avec des guides et conseils pour prévenir, guérir et apprendre les gestes qui soulagent pour les désagréments de tous les jours : arthrose, maux de ventre et autres n’auront plus de secret pour vous !