Les substituts du Bisphénol A sont tout aussi dangereux !

Les substituts du Bisphénol A sont tout aussi dangereux !

Publié le 20 janvier 2015 à 11:00

Après les scandales du bisphénol A, de nombreux entreprises se sont tournées vers ses substituts, les bisphénols S et F, qui semblent cependant tout aussi dangereux.

La fin du bisphénol A dans les contenants alimentaires ne signifie pas forcément la fin de toute toxicité dans les produits qui le remplacent !

Fin du bisphénol A dans les contenants alimentaires

Depuis le1er janvier 2015, le bisphénol A est interdit dans les contenants alimentaires. En effet, ce produit était présent dans la composition de nombreux produits comme les conserves, les canettes, les plastiques…

Il a été retiré du marché car il est considéré comme perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il interfère avec le système hormonal. Il est soupçonné d’agir sur la fertilité, de perturber les systèmes métaboliques, cardiovasculaires, immunitaires, reproductifs…

Pour remplacer le bisphénol A, deux autres produits existent maintenant sur le marché : les bisphénol S et F.

Des substituts tout aussi dangereux

Ces substituts ne semblent pourtant pas dénués de toute toxicité comme l’affirme une étude, parue dans Fertility and Sterility le 15 janvier 2015, qui vient de démontrer scientifiquement ce dont beaucoup de chercheurs se doutaient déjà : les bisphénols S et F sont tout aussi dangereux que le bisphénol A.

L’étude a démontré que des expositions faibles de ces bisphénols S et F chez des embryons de poissons entraînaient des altérations de leur développement cérébral.

Des résultats qui ne laissent rien présager de bon, d’autant qu’une étude française de l’Inserm, menée in vitro sur des cellules de testicules humains, a montré qu’une exposition aux bisphénols S et F altérait également la production de testostérone, l’hormone mâle.

Que faire en pratique ?

En attendant que les autorités ne retirent tous les bisphénols des produits de consommation, il semble nécessaire de prendre 2 ou 3 précautions :

  • les bébés et les femmes enceintes doivent impérativement se méfier des produits contenant des bisphénols, quels qu’ils soient.
  • apprenez à lire attentivement les étiquettes  à la recherche de ces substances.
  • ne vous fiez pas à la mention « sans bisphénol A » qui ne sous-entend pas que le produit ne contienne pas des bisphénols S et F.