Mutuelle : quelle prime de naissance choisir en 2021 ?

Mutuelle : quelle prime de naissance choisir en 2021 ?

Publié le 03 mars 2021 à 16:54

Entre les couches, le siège-auto, le lait, la poussette et tout ce qui est nécessaire à un tout petit, les jeunes parents dépensent chaque mois plus de 400 € entre la naissance et les 3 ans de leur bébé.

Pour donner un coup de pouce aux familles, de nombreuses mutuelles offrent une prime de naissance.

Qu’est-ce que la prime de naissance ?

La prime naissance de la mutuelle

Le forfait naissance est une somme d’argent offerte aux jeunes parents par la mutuelle, pour la naissance ou l’adoption d’un enfant. D’un montant de 50 € à plus de 600 €, cette prime permet aux parents de financer une partie des nombreux équipements indispensables pour accueillir leur bébé. Le forfait peut être utilisé librement : achat de la chambre du bébé, dépenses courantes (petits pots, couches, etc.), placement sur un livret pour préparer l’avenir de l’enfant… Quel qu’en soit l’usage qui en est fait, la prime de naissance est toujours bienvenue ! La prime est généralement doublée en cas de naissance de jumeaux, multipliée par 3 pour des triplés, etc.

Le forfait naissance est versé par certaines mutuelles seulement. Découvrez la liste complète ici. Le montant peut varier selon la formule souscrite : la prime de naissance est plus élevée dans les formules haut-de-gamme que dans les mutuelles économiques. L’aide est généralement associée aux assurances santé familiale, mais peut aussi être proposée dans une mutuelle professionnelle obligatoire.

La prime naissance de la CAF

Il existe une autre prime à la naissance : celle de la CAF, intégrée dans la Paje (Prestation d’accueil du jeune enfant). Cette aide de 947,32 € pour une naissance (1 894,65 € pour une adoption) est conditionnée à un plafond des revenus. La prestation est versée dans les 2 mois qui suivent la naissance, mais une modification de la loi prévoit un versement dès 7 mois de grossesse pour aider les ménages à s’équiper. Les parents concernés perçoivent également une allocation de base de la Paje chaque mois.

Comment obtenir le forfait naissance de ma mutuelle ?

Contrairement à la CAF, la prime de naissance mutuelle concerne toutes les familles adhérentes, sans conditions de revenus. En revanche, chaque mutuelle exige que l’enfant à naître adhère à la mutuelle de ses parents. Pour cela, il faut d’abord déclarer son enfant à l’Assurance Maladie. Ensuite, il convient d’envoyer à la mutuelle une attestation de la Sécurité Sociale et une copie de l’acte de naissance ou du livret de famille.

Pour demander la prime de naissance, il faut le plus souvent envoyer un courrier à la mutuelle. Certains organismes accordent la prime dans un délai de 2 mois seulement. Il vaut donc mieux réaliser les démarches rapidement, dès le 1er mois qui suit la naissance du nourrisson.

Chaque mutuelle ayant son propre fonctionnement, il est important de consulter le tableau des garanties et les conditions du contrat pour connaitre les modalités et les démarches à effectuer. Par exemple, certains organismes imposent un délai de carence entre la souscription d’un parent et le versement d’une prime de naissance. Attention à ce délai quand on souscrit une mutuelle quelques mois avant l’accouchement dans le but d’obtenir la prime !

Dans le cas où les 2 parents ont chacun une mutuelle obligatoire, il faut vérifier quelle est la mutuelle la plus intéressante au niveau de la prime de naissance, mais également au niveau d’autres critères (prix de la cotisation pour un enfant, etc.).

Bien choisir sa complémentaire santé avant l’arrivée de bébé

Le forfait naissance ne doit pas être le seul critère pour choisir une mutuelle avant l’arrivée d’un nouveau-né. Il faut opter pour une assurance santé efficace à toutes les étapes de la grossesse et de la vie du jeune enfant.

Pour un projet bébé, certaines complémentaires santé remboursent le parcours de PMA. Pendant la grossesse, la plupart des examens sont remboursés à 100 %. Cependant, les dépassements d’honoraire sont fréquents, et opter pour une mutuelle qui les prend en charge s’avère une excellente idée. La garantie médecine douce aide les futures mamans à appréhender l’accouchement sereinement : acupuncture, psychologie, homéopathie… À la maternité, les jeunes mères apprécient d’avoir une chambre individuelle et d’être accompagnées par le papa. Une bonne garantie hospitalisation est donc indispensable. Pour les parents qui ont déjà un enfant plus grand, l’assistance garde d’enfant s’avère être un atout précieux.

Pour le bébé, la garantie médecine douce est également fortement recommandée. Par exemple, nombreux sont les nouveau-nés à nécessiter des séances d’ostéopathie à la suite d’un accouchement compliqué ou pour calmer un reflux ou des angoisses. La garantie médecine est également primordiale. En effet, même si les examens obligatoires sont remboursés en totalité, ce n’est pas le cas des autres consultations qui peuvent être nombreuses, surtout quand le jeune enfant entre en collectivité et attrape tous les virus de passage ! De plus, les pédiatres pratiquent souvent des dépassements d’honoraires. Enfin, en cas d’hospitalisation de son enfant, le forfait accompagnant permet de rester auprès de lui. Cependant, la meilleure mutuelle est celle qui permet d’adapter les garanties au fur et à mesure que l’enfant grandit. Il est d’ailleurs conseillé de changer de mutuelle en cas d’évolution des besoins.

- Publicité -

- Publicité -