Médecines douces : qui consulter et pourquoi ?

Médecines douces : qui consulter et pourquoi ?

Publié le 25 février 2021 à 09:30

Les médecines douces, alternatives ou naturelles, font de plus en plus d’adeptes chaque année. En ligne avec les nouvelles philosophies plus responsables et plus « green » des Français, elles permettent de soigner de façon naturelle et se placent à mi-chemin entre médecine et soin de soi.

Naturopathe, ostéopathe ou encore phytothérapeute... Nous vous expliquons qui consulter et pourquoi !

L’essor des médecines douces

De plus en plus de personnes ont recours à la médecine douce. La médecine douce regroupe tout une variété de disciplines alternatives ou naturelles. Elles sont en effet très nombreuses, puisque l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en répertorie pas moins de 400 différentes. 70 % des personnes qui consultent un praticien de médecine douce sont des femmes, ces médecines s’apparentent grandement au soin de soi. Certaines d’entre elles peuvent vous aider à vous détendre, à relativiser, à changer vos habitudes ou à réduire vos migraines chroniques... Entres autres.

L’ostéopathie

L’ostéopathie consiste à manipuler les os... Mais ce n’est pas tout, un ostéopathe peut également intervenir sur vos organes et il veille au bon placement de tous les composants de votre corps. En effet, vous avez peut-être mal au genou gauche de façon récurrente et rien n’y fait. Pourtant, le souci vient peut-être de votre hanche droite qui force votre genou à compenser. Tant que votre hanche ne sera pas remise en place, vous ne réglerez pas votre souci de genou. Et c’est ici le travail d’un ostéopathe, qui pourra trouver la véritable cause de votre douleur ou de votre mal-être plutôt que de se contenter de soigner le symptôme. L’ostéopathie agit donc sur les troubles fonctionnels de façon mécanique, et donc tout à fait naturelle.

Dans quel cas consulter un ostéopathe ?

  • Lumbago, sciatique, torticolis, entorse...
  • Migraine
  • Troubles du sommeil
  • Stress
  • Constipation, diarrhées chroniques, ballonnements...
  • Nausées
  • Séquelles de traumatisme
  • Règles douloureuses
  • Otites...

L’acupuncture

L’acupuncture est une pratique qui consiste à placer des aiguilles très fines sur des points stratégiques de votre peau ou de vos organes. Elle appartient à la grande famille de la médecine traditionnelle chinoise et repose sur la stimulation de points spécifiques. Son champ d’action est très large, ce qui en fait l’une des principales médecines complémentaires à l’allopathie. En acupuncture, le corps humain est considéré sur le plan énergétique. Votre QI, ou votre énergie vitale, est analysé et l’acupuncteur pose ensuite un diagnostic. En médecine chinoise, on estime que chaque maladie ou ses symptômes sont dus à des dérèglements énergétiques. Votre énergie vitale est composée d’énergie Yin et d’énergie Yang qui, si elles ne sont pas équilibrées, peuvent causer de nombreux maux.

Dans quel cas consulter un acupuncteur ?

  • Douleurs chroniques
  • Anxiété et Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Certains troubles de la grossesse : nausées, vomissements, mal de dos...
  • Addictions (tabac, alcool, drogues)

Mais aussi :

  • Pathologies ORL
  • Allergies
  • Douleurs digestives
  • Troubles dus à la ménopause
  • Effets secondaires de certains traitements comme la chimiothérapie

L’hypnose

L’hypnose consiste à mettre le patient dans un état de conscience proche du sommeil afin de provoquer une hypersensibilité à la parole du praticien. Ainsi, il est plus facile de se confronter à ses problèmes et de les résoudre, tout en étant encadré par un professionnel. L’hypnose est notamment largement utilisée dans le cas où vous souhaiteriez calmer une peur ou modifier un comportement bien ancré certes, mais qui ne vous convient plus. Il s’agit d’un état de lâcher prise qui permet une meilleure communication avec vos émotions et votre inconscient.

Dans quel cas consulter un hypnotiseur ?

  • Stress, anxiété
  • Colopathie fonctionnelle
  • Maladies psychosomatiques : psoriasis, eczéma ou asthme
  • Pour diminuer la quantité de sédatifs et de médicaments anti-douleur lors d’une chirurgie

Le traitement des addictions, au tabac notamment, n’est pas encore reconnu par l’OMS.

La microkinésithérapie 

Cette technique a été mise a point dans les années 80 par deux kinésithérapeutes. Il s’agit de manipuler le patient afin de trouver dans son organisme des traces d’événements traumatiques somatisés (physiques ou émotionnels) et ensuite de stimuler les zones concernées afin de déclencher des mécanismes naturels d’auto-correction. En bref, il s’agit de communiquer à votre corps qu’il y a quelque chose à réparer à un endroit précis, afin qu’il puisse le réparer lui-même.

Dans quel cas consulter un micro-kinésithérapeute ?

  • Entorse
  • Tendinite
  • Fracture
  • Lombalgie
  • Syndrome prémenstruel
  • Mal de dos
  • Douleurs viscérales
  • Douleurs musculaires
  • Migraines
  • Dépression, Burn-out, Stress Chronique, Anxiété, Manque de confiance en soi...

La réflexologie plantaire

La réflexologie est une pratique qui consiste à mobiliser les processus d’auto guérison de votre corps. Chaque zone de votre voûte plantaire, appelée zone réflexe, est connectée directement à un de vos organes internes et sur le dessus de votre pied, les zones sont reliées à votre face ventrale. Le réflexologue vient donc appuyer sous forme de points de pressions sur les endroits stratégiques. La réflexologie s’appuie également sur la médecine chinoise en cherchant à rééquilibrer votre QI.

Dans quel cas consulter un réflexologue ?

  • Stress, Anxiété
  • Tensions et Douleurs Musculaires
  • Mal de dos
  • Douleurs cervicales
  • ...

Le reiki

Le mot « reiki » signifie « énergie de l’esprit ». Il s’agit également d’une approche holistique japonaise qui intervient sur le champ vibratoire. En apposant ses mains sur différentes parties du corps, le maître Reiki participe à la bonne circulation de vos énergies en agissant comme un canal de l’énergie universelle afin de vous la transmettre. Cette technique favorise un état de relaxation intense et procure un profond sentiment de bien-être.

Dans quel cas consulter un maître Reiki ?

  • Dépression, Burn-out, Stress
  • Fatigue
  • Troubles du sommeil

Les autres médecines douces

  • Le shiatsu – cette méthode de relaxation japonaise se pratique par pression des doigts sur les points d’acupuncture ;
  • La chiropraxie – il s’agit d’une technique basée sur la manipulation du corps. Elle se rapproche fortement de l’ostéopathie, à la différence près qu’un chiropracteur est autorisé à traiter ce qui est fonctionnel et pathologique alors que l’ostéopathe n’est autorisé à traiter que ce qui est fonctionnel ;
  • La phytothérapie – cette méthode consiste à traiter le patient par les plantes ;
  • L’auriculothérapie – ce dérivé de l’acupuncture consiste à stimuler certains points nerveux situés dans le pavillon de l’oreille ;
  • L’homéopathie – elle consiste à traiter la maladie par des semblables, contrairement à l’allopathie qui traite la maladie par des contraires. Il s’agit donc d’administrer à très faible dose des substances similaires à celles à l’origine du mal afin de pousser le corps à mieux s’en défendre ;
  • La kinésiologie – il s’agit d’une technique psychocorporelle qui s’appuie sur la tonicité des muscles pour identifier le stress, les blocages et les charges émotionnelles non évacuées ;
  • La naturopathie – cette médecine traditionnelle occidentale consiste à s’intéresser à l’individu dans sa globalité ainsi qu’à son environnement. Elle comprend un ensemble de méthodes naturelles comme l’alimentation, la phytothérapie et l’aromathérapie.

- Publicité -

- Publicité -