Connaît-on assez le ginkgo biloba et ses bienfaits ?

Connaît-on assez le ginkgo biloba et ses bienfaits ?

Publié le 13 novembre 2019 à 12:16

Le ginkgo biloba a montré des effets bénéfiques dans le traitement de plusieurs maladies liées à l'âge, mais connait-on assez ses bienfaits ?

Le ginkgo biloba : de l'arbre à la gélule

Avec une population vieillissante de plus en plus préoccupée par son état de santé générale, le Ginkgo biloba présente une option de traitement naturelle, peu coûteuse et relativement sûre.

Les études publiées sur le Ginkgo biloba ne manquent pas. Elles témoignent toutes de l’effet vasoactif et neuroprotecteur de l’extrait standardisé du ginkgo biloba. Cette plante aurait toutefois d’autres vertus peu connues que nous présentons dans cet article.

Du ginkgo biloba chinois, les labos ont tiré un complément exceptionnel antivieillissement

La progression en âge est un processus complexe et irréversible. Il est induit par plusieurs agents internes et externes et notamment le stress oxydant. Il s’agit d’un ensemble d’agressions oxydantes provoquées par les radicaux libres. Ces derniers proviennent de l’oxygène contenu dans l’air que nous respirons.

Le stress oxydant est un facteur de risque favorisant la progression de plusieurs maladies. Il peut entraîner une diminution de la capacité physiologique et une altération des tissus fonctionnels.

Pour protéger les composants cellulaires contre ces attaques oxydantes, un intérêt substantiel pour l'utilisation d'antioxydants a donc évolué. L'extrait de Ginkgo biloba (EGb 761), un éliminateur de radicaux libres, a prouvé son efficacité dans la lutte contre les dommages liés au stress oxydant, y compris les maladies dégénératives du cerveau, des tissus sensoriels et du système cardiovasculaire [1].

 

Allégations de santé validées par la Commission européenne :


Stimulation de la mémoire et de la concentration

Le ginkgo biloba est approuvé par la Commission Européenne, l’Organisation mondiale de la santé et la coopérative scientifique européenne de phytothérapie (Escop) comme remède symptomatique des déficits cérébraux légers à modérés. Nous pouvons notamment citer la perte de mémoire, les troubles de la concentration, les symptômes de démences d'origine vasculaire ou dégénérative ainsi que la dépression.

Par ailleurs, depuis l’an 2000, l'extrait de ginkgo biloba est inclus dans la classification ATC (anatomique, thérapeutique et chimique), contrôlée par le Collaborating Centre for Drug Statistics Methodology de l'OMS, en tant que médicament anti-démence avec les inhibiteurs de la cholinestérase et la mémantine [2].  


Maintien de la circulation sanguine

La Commission européenne et l’OMS ont reconnu l’extrait normalisé de feuilles de ginkgo comme traitement adjuvant des troubles liés à la circulation sanguine périphérique (artérielle, veineuse ou capillaire).

On conseille également le Ginkgo pour réduire les problèmes tels que les varices, les hémorroïdes et les jambes lourdes. Grâce à son action vasodilatatrice, le Gingko biloba permettrait d’augmenter le diamètre des vaisseaux sanguins. De ce fait, il protège le cœur contre les maladies cardiovasculaires.

Soulagement des acouphènes d’origine vasculaire

Même s’il s’agit d’un petit nombre de cas d’acouphènes, les feuilles de Ginkgo biloba réduisent les symptômes des acouphènes d’origine vasculaire.

De plus, selon une étude publiée en 2018, la plante serait aussi efficace que la pentoxifylline ; un médicament prescrit dans le cas des acouphènes. Mais étonnamment, avec moins d’effets indésirables ! [3]


Les autres vertus du ginkgo biloba

Des extraits normalisés de ginkgo biloba ont montré une amélioration significative dans le cas de surdité soudaine [4]. Il a également été efficace dans la diminution de la toxicité à certains médicaments. On cite essentiellement l'exposition à l'iode radioactif dans le cas de la thyroïdite et à la doxorubicine dans le cas du cancer [5].

D'autres bienfaits du ginkgo sont la diminution des nausées en hautes altitudes. Enfin, cette plante serait également capable de réduire la dépigmentation chez les malades atteints de vitiligo [6].

Généralement, les personnes tolèrent le Ginkgo biloba. Il peut cependant augmenter le risque de saignements si vous l'associez à la wafarine, à des agents antiplaquettaires et à certains autres médicaments à base de plantes.

Sources :

  1. J. Pincemail, C. Heusele, F. Bonté, R. Limet et J.O. Defraigne, Stress oxydant, antioxydants nutritionnels et vieillissement. Act. Méd. Int. - Métabolismes - Hormones - Nutrition, Volume V, n° 4, juillet-août 2001
  2. ATC/DDD Index 2013. WHO Collaborating Centre for Drug Statistics Methodology; 2013.
  3. Klara Prochazkova, Ivan Sejna, Jan Skutil, ales Hahn, Extrait de Ginkgo biloba EGb 761® versus pentoxifylline dans les acouphènes chroniques : essai clinique randomisé en double aveugle, International journal of clinical pharmacy, octobre 2018, volume 40, issue 5, pp 1335-1341
  4. Burschka MA, Hassan HA, et al. Effet du traitement avec l'extrait de ginkgo biloba EGb 761 (oral) sur la surdité soudaine idiopathique unilatérale dans le cadre d'une étude prospective randomisée en double insu auprès de 106 patients ambulatoires. Eur Arch Otorhinolaryngol 2001 Jul;258(5):213-9
  5. Yi SY, Nan KJ, et al. Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. Effet de l'extrait de Ginkgo biloba sur la cardiotoxicité associée à la doxorubicine chez les patientes atteintes d'un cancer du sein, 2008 Jan;28(1):68-70.
  6. Orest Szczurko, Neil Shear, Anna Taddio et Heather Boon, Ginkgo biloba pour le traitement du vitilgo vulgaris : essai clinique pilote en ouvert, MC Complementary and Alternative Medicine