Chez la femme, l'alcool perturberait les futures grossesses

Chez la femme, l'alcool perturberait les futures grossesses

Publié le 26 août 2008 à 00:00

(Relaxnews) - Les précédentes études ont montré que pour la santé de leur enfant, les femmes ne devaient pas boire durant la grossesse et l'allaitement. De nouvelles recherches montrent que l'alcoolisme retarderait la grossesse et perturberait tout le système reproductif féminin. Présentées dans le numéro de novembre du journal Alcoholism : clinical & experimental research, ces études se sont portées à la fois sur les risques au moment de l'adolescence et à l'âge adulte.

- Publicité -

(Relaxnews) - Les précédentes études ont montré que pour la santé de leur enfant, les femmes ne devaient pas boire durant la grossesse et l'allaitement. De nouvelles recherches montrent que l'alcoolisme retarderait la grossesse et perturberait tout le système reproductif féminin. Présentées dans le numéro de novembre du journal Alcoholism : clinical & experimental research, ces études se sont portées à la fois sur les risques au moment de l'adolescence et à l'âge adulte.

 

Les chercheurs on analysé les données de deux groupes de jumeaux australiens, faisant participer plusieurs milliers de personnes au total. Le premier groupe est né entre 1893 et 1964 et le deuxième entre 1964 et 1971. Les résultats des deux groupes ont montré que les femmes alcooliques avaient tendance à débuter leur âge de la première grossesse comme l'âge de la reproduction en général plus tardivement. Un constat qui ne s'est pas vérifié chez les hommes.

Les scientifiques ont également noté que chez les femmes et les adolescentes, la dépendance à l'alcool allait de paire avec des problèmes du système reproductif. Parmi ces mauvais fonctionnements, des désordres du cycle menstruel, des désordres sexuels, des grossesses à complications entraînant des fausses couches. Les chercheurs pensent que les femmes sont plus touchées car pour un même volume d'alcool consommé, la concentration d'alcool dans le sang est plus forte chez celles-ci.

Les auteurs de l'études alertent donc les jeunes femmes qui consomment régulièrement des boissons alcoolisées. Si cette consommation se poursuit en dépendance, elles auraient un risque de difficulté pour avoir des enfants dans le futur.

 

- Publicité -