Choisir sa crème solaire : IP 50 ou SPF 50 ou FPS 50, est-ce la même chose ?

Choisir sa crème solaire : IP 50 ou SPF 50 ou FPS 50, est-ce la même chose ?

Publié le 31 juillet 2017 à 10:20

Sur ma crème solaire est écrit IP 50 et sur celle de ma copine, c’est écrit SPF 50 : cela veut-il dire que nos crèmes n’ont pas la même protection face au soleil ? Et comment sont calculés ces indices de protection ? La rédac fait le point.

- Publicité -

IP, SPF ou FPS : équivalents ou non ?

Les symboles IP, SPF ou FPS ont tous la même signification : il s’agit de l’indice de protection solaire.

IP est tout simplement traduit par « Indice de Protection » et SPF ou FPS est la version anglophone qui veut dire « Sun Protection Factor ». Mais, au bout du compte, le résultat est le même : une crème qui possède un IP 50 sera équivalente à une crème SPF 50.

Cet indice IP, SPF ou SFP peut s’étendre de 0 à 50, voire plus.

Comment sont calculés ces indices de protection

Les indices de protection sont calculés en laboratoire en soumettant une partie de peau à un rayonnement UV. Puis les scientifiques analysent le temps nécessaire à l’apparition d’un rougissement (équivalent à un début de coup de soleil).

La valeur de l’indice de protection est calculée en comparant le temps mis par la peau pour obtenir un coup de soleil avec une crème solaire, par rapport au temps que mettrait la peau à rougir sans crème solaire.

Ainsi, si on attrape un coup de soleil en 10 minutes sans protection, une crème avec un indice 20 devra théoriquement retarder l’apparition du même coup de soleil à 200 minutes (20 fois plus).

On a bien dit « théoriquement ».

En effet, les conditions de laboratoire ne sont pas toujours celles de la vie de tous les jours : tout dépend de la quantité de crème appliquée, des conditions naturelles (sables, eau…). Très souvent la protection en milieu naturel est bien inférieure à celle qu’on pourrait avoir en laboratoire, et donc inférieure à celle suggérée par l’indice de protection.

Une échelle de protection non linéaire

Ce que l’on ignore souvent également, c’est que l’échelle d’indices de protection n’est pas linéaire.

C’est-à-dire que la différence de protection entre un indice 0 et un indice 20 est très importante, alors qu’elle est minime entre un indice 20 et un indice 40 et encore plus faible entre un indice 40 et un indice 50.

On choisit sa protection en fonction de sa peau mais aussi en fonction de l’index UV

L’indice de protection que l’on choisit sera bien évidemment différent en fonction de son type de peau : plus la peau est claire, plus on choisit un indice élevé.

Toutefois, même pour les peaux très mates, on conseille un indice minimum de 10.

Il faut également tenir compte de l’index UV pour choisir son indice de protection. Cet index indique l’intensité du rayonnement UV en fonction des régions.

Plus l’index UV est élevé, plus l’indice de protection solaire devra également être élevé. On considère qu’une protection solaire est nécessaire dès que l’index UV atteint 3.

- Publicité -