Zoom sur la fraise, un fruit minceur très gourmand

Zoom sur la fraise, un fruit minceur très gourmand

Publié le 10 juillet 2019 à 14:00

Par sa couleur éclatante et son parfum délicieux, la fraise vous fait de l'oeil sur les étals ? N'hésitez pas, ses nombreux bienfaits vous autorisent la gourmandise...

Peu calorique

Avec seulement 35 kcal /100gr, la fraise est composée à 90 % d’eau. Riche en potassium et pauvre en sucre, elle est l’alliée des régimes amaigrissants. Source de cellulose, elle facilite le transit intestinal (150 gr couvrent 17% de nos besoins quotidiens en fibres) et possède des propriétés diurétiques.

Riche en vitamines 

150 gr de fraises couvrent 100% des apports journaliers recommandés en vitamine C (soit 80 mg/adulte). Huit fraises en contiennent plus qu’une orange…elle est riche en vitamine A, B et B9, en antioxydants qui stimulent les défenses immunitaires, aident à lutter contre la fatigue, favorisent la cicatrisation…

Source de minéraux et oligo-éléments 

Comme la plupart des fruits frais, la fraise renferme du potassium (150 mg/100gr), du calcium (20 mg/100gr), du magnésium (12 mg/100gr) et du fer (0,4mg/100gr). Elle permet de diminuer la pression sanguine et d’augmenter le taux d’acide folique (important chez la femme enceinte). Riche en acide ellagique, elle lutte contre l’accumulation de gras dans les artères, le mauvais cholestérol.

La fraise est donc une précieuse alliée pour fortifier les os et les dents, lutter contre les maladies cardio-vasculaires et le vieillissement prématuré des cellules.

ATTENTION : la fraise fait partie des aliments « histamino-libérateurs » c’est à dire que son ingestion libère de l’histamine dans l’organisme. Certaines personnes prédisposées aux allergies peuvent voir apparaître des phénomènes allergiques, type urticaire, après avoir consommé des fraises.

ASTUCE : pour enlever la couche urticante du fruit, trempez-le dans l’eau vinaigrée durant 1 minute. Rincez dans plusieurs eaux et dégustez.

Comment la choisir et la consommer ?

Fruit saisonnier, les fraises se trouvent sur les étals à partir du printemps jusqu'à la fin de l’été.

La gariguette est la première de la saison, de taille moyenne, allongée et rouge orangé, son parfum est incomparable Elle offre une chair ferme au toucher, fondante et juteuse sous le palais et réussit un subtil équilibre entre le sucré et l'acidulé.

La mara des bois se récolte à partir de juillet. De couleur rouge brique, cette fraise conique à chair tendre possède un goût proche des fraises des bois.
La selva, présente de juin à octobre sur les étals. Petite et ferme, cette variété de fraise conique et trapue est très rouge (virant au pourpre).

Choisissez-les rouges, fermes, bien brillantes et sans tâche. Elles doivent être très odorantes. Contrairement aux idées reçues, les plus grosses ne sont pas les meilleures ! Plus elles sont grosses, plus elles sont gorgées d’eau et moins elles sont goûteuses. Vous pouvez les conserver durant trois jours maximum (si elles ne sont pas mûres à l’achat) dans le bas de votre réfrigérateur. L’idéal étant de les consommer dès l’achat. Si vous la cueillez vous même dans votre jardin, préférez la récolter avec sa collerette verte et une partie de sa queue, elle se conservera plus longtemps.

Préparez-les au dernier moment. Sortez-les du réfrigérateur 15 minutes avant de les déguster. Ne les faites pas tremper car elles perdraient saveur et vitamines, passez-les rapidement sous l’eau. De la même manière, équeutez-les au dernier moment.

La fraise se consomme nature, avec du sucre, du fromage blanc, de la chantilly…elle peut être macérée au vin rouge, au kirch ou au champagne. Elle entre dans la composition de nombreux desserts : salade de fruits, pâtisseries, sorbets, milk shake… Si vous en avez de grandes quantités, faites des coulis et des confitures. La fraise se prête cependant mal à la congélation.

Les fraises d’Espagne, présentes en premier dans les supermarchés, ne valent en rien les productions françaises. Cette surproduction est un réel problème : cultures intensives, impacts environnementaux, ouvriers sous payés souvent sans papiers… Consommer ces fraises, c’est encourager ces méthodes. De plus, au niveau du goût et de l’apport nutritionnel, ces fruits ont un moindre intérêt. Lorsque l’on sait le nombre de produits chimiques utilisés pour leur production, l’envie de fraise est vite coupée...