Pourquoi et comment accoucher dans l'eau ?

Pourquoi et comment accoucher dans l'eau ?

Publié le 29 avril 2017 à 11:25

L’accouchement dans l’eau est très peu pratiqué en France, et pourtant, il remporte un succès grandissant ces dernières années. Très agréable pour la maman, cet accouchement est également relaxant pour le bébé. On vous en dit un peu plus.

- Publicité -

Comment se déroule un accouchement dans l’eau ?

L’accouchement dans l’eau, également appelé accouchement aquatique, séduit les femmes qui veulent un accouchement naturel et relaxant, mais qui ont peur d’accoucher à domicile. La venue au monde de l’enfant est très douce. La femme est installée dans une baignoire, avec une eau à 37°C.

Elle ne peut pas bénéficier de la péridurale, mais les contractions sont bien moins douloureuses. La femme peut décider de rester dans l’eau au moment de l’expulsion, ou de sortir. Cette pratique est très encadrée, et au moindre problème, la maman est transférée dans une salle d’accouchement classique.

Quels sont les avantages ?

Les avantages pour la future maman sont liés à l’effet relaxant de l’eau. En outre, l’eau accélère le travail car elle détend les tissus et le col de l’utérus se dilate ainsi plus rapidement. Les épisiotomies ne sont d’ailleurs généralement pas nécessaires.

Pour l’enfant, l’accouchement aquatique est également très agréable car sa naissance est plus douce. Lorsqu’il naît dans l’eau, il n’est pas immédiatement mis au contact de l’air froid, ce qui est moins traumatisant pour lui. Il peut même ouvrir les yeux sous l’eau, avant de remonter calmement à la surface et de pousser son premier cri.

Quels sont les contre-indications de l’accouchement aquatique ?

Certaines femmes ne pourront malheureusement pas accoucher dans l’eau. En effet, les futures mamans souffrant d’hypertension artérielle, de problèmes cardiaques ou présentant un diabète gestationnel ne peuvent pas prétendre à l’accouchement aquatique. De plus, si l’enfant est mal positionné ou encore que le monitoring est inquiétant, il ne sera pas possible d’accoucher dans l’eau.

Comment se préparer ?

Les femmes qui souhaitent accoucher dans l’eau suivent des cours particuliers dès le cinquième mois de grossesse. Elles se rendent en piscine avec une sage-femme qui va leur apprendre à gérer les douleurs et les angoisses dans l’eau.

- Publicité -