Grossesse : les saignements sont-ils inquiétants ?

Grossesse : les saignements sont-ils inquiétants ?

Publié le 27 avril 2017 à 13:46

Normalement, pendant la grossesse, on ne saigne pas. Il arrive toutefois que des saignements surgissent. Il ne faut surtout pas céder à la panique car ce n’est pas forcément grave. On vous explique !

Le saignement de nidation

Le saignement de tout début de grossesse, également appelé le saignement de nidation, est bénin. L’ovule fécondé trouve sa place et peut provoquer un léger saignement. Ces pertes sont brunâtres ou légèrement rosées, et surviennent en petites quantités. Le saignement de nidation n’est pas grave, et n’est pas abondant.

Les règles anniversaires

On parle des règles anniversaires au cours du premier trimestre de la grossesse. Une femme sur quatre constatera des petits saignements vaginaux, également appelés spottings. C’est généralement au moment où elles auraient dû avoir leurs règles, d’où le nom de règles anniversaires !

Ce sont des saignement bénins d’origine hormonale. Ils sont légers et sont rouges ou brunâtre. Si le flux sanguin est important, il est urgent de consulter un gynécologue pour enlever toute suspicion de fausse couche.

Le saignement après un rapport sexuel

Il est possible de constater de légères pertes de sang après un rapport sexuel, notamment au début de la grossesse. C’est là encore lié au bouleversement hormonal qui fragilise les parois du col du l’utérus. Ces saignements se présentent généralement sous forme de quelques gouttes. Rien de très grave !

La fausse couche

Si la femme enceinte constate un saignement important et durable, il faut impérativement consulter un médecin qui pratiquera une échographie pelvienne. Il peut alors s’agir d’une fausse couche. Une grossesse sur dix se termine par un avortement spontané au cours du premier trimestre.