Cannabis : comment aider les jeunes à s’en sortir ?

Cannabis : comment aider les jeunes à s’en sortir ?

Publié le 25 juin 2015 à 10:00

L’usage abusif de cannabis peut induire une fatigabilité, une perte d’énergie et des troubles de la concentration qui retentissent sur les activités professionnelles ou scolaire, voire même, être à l’origine de pathologies psychiatriques comme des troubles bipolaire ou une schizophrénie. Il est important de savoir repérer les signes liés à cette consommation pour aider la personne à s’en sortir.

Cannabis : la drogue la plus consommée

Selon les enquêtes menées par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et la toxicomanie, la consommation de substances psychoactives chez les jeunes est en constante augmentation en France.

Le cannabis est le produit illicite le plus consommé, même si la consommation a tendance à se stabiliser depuis 2005.

On estime à 1,2 million le nombre de consommateurs réguliers, dont la moitié consomme quotidiennement : les jeunes sont donc de gros consommateurs de cannabis et plus d’un tiers d’entre eux reconnaît une consommation régulière d’au moins 10 joints par mois.

En moyenne, l’expérimentation du cannabis s’effectue dans la quinzième année, à peu près au même moment que la première ivresse alcoolique.

D’ailleurs cette consommation de cannabis est largement associée à la consommation de tabac, d’alcool, de médicaments psychotropes et d’autres produits stupéfiants.

La consommation de cannabis être loin d’être anodine

Si la toxicité à court terme du cannabis est relativement faible, n’induisant pas d’overdose pouvant entraîner un décès par intoxication aiguë, les effets d’une consommation régulière sont plus problématiques.

Le « syndrome amotivationnel », en particulier, se caractérise par une perte d’intérêt, une fatigabilité, une perte d’énergie et des troubles de la concentration qui retentissent sur les activités professionnelles ou scolaire, et même sur l’hygiène personnelle.

Une consommation très importante de cannabis peut même être à l’origine d’hallucinations, mais aussi de troubles anxieux, d’attaque de panique, voire d’apparition de certaines pathologies comme des troubles bipolaires ou une schizophrénie.

Comment repérer un enfant ou un ami qui consomme beaucoup de cannabis pour pouvoir l’aider

Lorsqu’une personne consomme régulièrement du cannabis, son comportement va changer ; certains détails peuvent alors alerter son entourage :

  • dégradation des relations familiales,
  • difficultés financières,
  • difficultés et/ou l'incapacité à remplir ses obligations dans la vie professionnelle, à l'école, à la maison (absences répétées, mauvaises performances au travail, baisse des résultats scolaires, absentéisme, exclusion, abandon des responsabilités…),

Lors d’une consommation importante de cannabis, la personne est souvent dans l'incapacité à se passer du produit pendant plusieurs jours. Pour des parents, il est parfois possible de trouver des traces de cette consommation (cannabis, papier pour fabriquer les joints…).

Lorsque vous décelez une consommation de cannabis importante, il est important d’essayer d’engager le dialogue avec la personne ou d’en parler à un médecin, un pharmacien, un infirmier ou un éducateur de quartier qui pourra vous aider : peu importe qui engage le dialogue avec le consommateur de cannabis, le plus important est d’installer ce dialogue pour envisager une prise en charge du sevrage.

Un guide pour vous aider si vous êtes confronté à un problème d’addiction chez un jeune

Vincent Dodin, agrégé de psychiatrie, a écrit un guide, sous forme de 100 questions/réponses, courtes et précises, pour mieux comprendre les problèmes de dépendance (que ce soit aux drogues, à l’alcool, aux jeux ou à toute autre addiction) et pour aider les jeunes et les parents face à ce grave problème de santé publique.

Dans ce livre, tous les problèmes sont évoqués « Quelle est la différence entre usage récréatif et toxicomanie ? », « Certains individus sont-ils plus vulnérables que d’autres ? », « Qu’appelle-t-on drogues de synthèse ? », « Peut-on obliger un jeune à se soigner ? »…

Un livre qui sous sera d’une grande aide si vous êtes confrontés à ce type de problème.

Infos pratiques

« Guérir les addictions chez les jeunes » de Vincent Dodin aux Editions DDB – 16,90 €