Troubles auditifs : les jeunes peu concernés et pourtant très touchés

Troubles auditifs : les jeunes peu concernés et pourtant très touchés

Publié le 12 mars 2015 à 09:00

Malgré des soucis d’acouphènes, de maux de tête, de fatigue liés au bruit, les jeunes ne se sentent pas concernés par les troubles auditifs qu’ils considèrent comme un « problème de vieux ». Que faire pour les faire réagir et prendre conscience des risques qu’ils encourent ?

Profitons de la 18ème édition de la Journée Mondiale de l’Audition qui a lieu ce 12 mars pour faire un point sur la santé auditive des jeunes.

1 jeune sur 2 ressent des effets secondaires suite à une exposition trop importante au bruit

Lors d’une enquête réalisée pour la Journée Nationale de l’Audition (JNA) il y a 3 ans, près d’un jeune sur deux écoutaient de la musique amplifiée entre 1 à 2 heures par jour. Suite à cette exposition au bruit, 52 % des jeunes déclaraient avoir ressenti de la fatigue ou de la lassitude, 42 % des maux de tête et 29 % des acouphènes.

Cette tendance s’est confirmée l’an passé lors de la dernière Journée nationale de l’Audition puisque 56 % des jeunes de 16 à 34 ans avaient indiqué avoir déjà ressenti des acouphènes ou souffrir d’acouphènes.

Une nouvelle enquête a été menée cette année, en partenariat avec l’IPSOS dans le cadre de la 18ème édition de la JNA qui a lieu le 12 mars 2015.

Cette enquête a pour thème  « Risques auditifs : les jeunes font encore la sourde oreille. Des clés pour agir »

Un panel de 600 jeunes âgés de 13 à 25 ans et de 300 parents d’enfants âgés de 13 à 18 ans a été interrogé.

Des constats inquiétants

Les jeunes interrogés vivent avec le bruit qui fait partie de leur quotidien et de leur univers. L’absence de bruit est considérée comme « angoissante » et « anormale » : le bruit est, pour eux, rassurant.

Malgré les messages de prévention qu’ils ont pu entendre, les jeunes estiment que les problèmes d’audition, « c’est pour les vieux », et ne considèrent pas cela comme un problème grave qui les concerne. 70 % d’entre eux placent d’ailleurs les problèmes de vue devant les problèmes auditifs.

La menace de la perte d’audition n’est pas du tout présente à leurs yeux : d’ailleurs, près d’un jeune sur deux déclare ne pas s’inquiéter de son capital auditif et pour 28 % d’entre eux, les gestes de préventions représenteraient même une contrainte supplémentaire.

Des clés pour agir

Parents et jeunes ont été interrogés pour savoir comment agir pour que les jeunes prennent conscience des risques qu’ils encourent. 5 axes principaux ressortent :

  • un suivi régulier des capacités auditives
  • une application smartphone qui informerait de tout niveau de son dangereux (rappelons que 74 % des français ne sortent pas sans leur portable).
  • des campagnes de communication « choc » avec des messages représentant la douleur et le choc émotionnel ainsi que des témoignages de jeunes touchés par des problèmes d’audition.
  • des distributions systématiques de protections auditives mais en les rendant plus fun que celles qui existent et font « ringard ».
  • l’intervention des profs de SVT et de la médecine scolaire pour délivrer des messages de prévention à l’école.

En conclusion, les problèmes d’audition ne représentent pas une menace directe pour les jeunes. Du coup, les messages de prévention ont peu d’impact sur eux.

Seuls des messages émotionnels pourraient provoquer un choc pour qu’ils se rendent compte de la menace et du risque auxquels ils sont exposés.

Profitez de cette 18ème édition de la JNA pour demander un test d’audition gratuit

Lors de cette 18ème édition de la JNA, plus de 3 000 acteurs (villes, établissements scolaires, médecine scolaire, centres de prévention santé, services de santé au travail, entreprises, associations, services ORL, orthophonistes, audioprothésistes, associations de malentendants…) seront mobilisés sur le terrain afin de proposer  des conférences, des ateliers, des concerts pédagogiques, des contrôles de l’audition gratuits.

Pour connaître le programme des actions proposées en France et dans votre région (conférences, expositions, débats publics, concerts pédagogiques, tests de l’audition gratuits), rendez-vous sur le site journée de l'audition puis cliquez sur « Où aller ? Liste des participants ».

- Publicité -

- Publicité -