Alimentation : De bonnes habitudes dès le plus jeune âge

Alimentation : De bonnes habitudes dès le plus jeune âge

Publié le 02 décembre 2013 à 09:00

Dès le plus jeune âge, apprenez les bons réflexes alimentaires à votre enfant. De bonnes bases de diététiques sont indispensables à son équilibre et préviennent le surpoids.

- Publicité -

TV, malbouffe, laisser-aller...tirons la sonnette d'alarme !

De mauvaises habitudes à la pelle !

A l'heure où des études accablantes sur les habitudes alimentaires de l'enfant voient le jour, il est indispensable de recadrer les choses afin d'offrir le meilleur avenir possible à nos petits. Selon la récente enquête du Syndicat français des aliments de l'enfance (SFAE) parue le 26 novembre 2013, près d'un enfant sur trois âgé de moins de trois ans mangerait devant un écran (parfois même directement sur la table du salon...), et que l'âge moyen d'un repas complet "comme les grands" interviendrait en moyenne dès l'âge de 10 mois ! Ces deux facteurs seraient largement responsables de troubles alimentaires telle que l'obésité et entraineraient les enfants vers une adolescence et une vie ponctuées de soucis de santé.

Les chiffres sont accablants

"15% des bébés de quinze jours à trois mois mangent déjà devant une distraction", à savoir une télévision ou un autre écran. Ce phénomène augmente avec l'âge et, au total, 29% des enfants de 0 à 3 ans mangent devant un écran ! Outre l'altération de la convivialité des repas, si importante à cet âge, la télévision à table a des répercussions du point de vue alimentaire car l'enfant avale machinalement sans savourer et sans se rendre compte des quantités absorbées. (Résultas de l'étude Nutri-Bébé SFAE 2013)

Dès le plus jeune âge, apprenez donc les bons réflexes alimentaires à votre enfant et surtout dites STOP aux écrans durant les repas, profitez de ce moment de convivialité pour communiquer en famille.

Entre 1 et 3 ans, il ne faut pas abuser des protéines

A cet âge, mieux vaut limiter la quantité de protéines car leur excès semble favoriser l’obésité plus tard.

Les protéines de bonne qualité doivent être fournies par le lait et les produits laitiers (yaourt, crème fraîche mélangée à la purée, fines lamelles de fromages,…) riches en calcium indispensables à la croissance. Trois ou quatre portions par jour sont suffisantes.

En parallèle, surveillez les quantités de protéines animales fournies par la viande, le poisson et l’œuf. Par jour, votre enfant ne doit pas manger plus 25 gr de viande (ou de poisson) moulinée ou ½ œuf.

Une journée idéale d’un enfant de 1 à 3 ans

  • ½ litre de lait de suite (soit 2 biberons de 250ml)
  • 20 gr de fromage (type emmental)
  • 1 petit-suisse
  • 20-25 gr de viande (ou de poisson), ou ¼ de tranche de jambon ou 1/2  d’œuf.
  • Des légumes et des féculents selon l’appétit (30 à 40 gr)

Des fruits (½ pomme râpée ou une compote ou quelques fraises écrasées) au déjeuner et au diner.

Entre 3 et 6 ans, les féculents sont à l’honneur

L'importance des féculents

Pendant des années, les féculents ont été montrés du doigt, accusés de faire grossir. On sait aujourd’hui qu’ils sont indispensables à l’équilibre alimentaire. Consommés avec peu de matière grasse, ils aident l’enfant à contrôler son appétit et donc son poids. Ces aliments lui donnent également de l’énergie plus que nécessaire à cet âge !

A la différence des sucres rapides qui apportent de l’énergie à court terme, les féculents, long à digérer, évitent les fringales et donc le grignotage.

Faire l’impasse sur les sucres lents conduirait votre bambin à chercher son énergie ailleurs, dans des aliments le plus souvent trop gras et trop sucrés favorisant la surcharge pondérale.

Les bonnes proportions : servez deux fois plus de féculents que de légumes (2/3 de féculents pour 1/3 de légumes)

Une journée idéale pour un enfant de 3 à 6 ans

  • 4 cuillères à soupe de féculents + deux tartines de pain (au petit déjeuner ou au goûter par exemple)
  • 2 cuillères à soupe de légumes ou de crudités
  • 40 à 50 gr de viande ou de poisson
  • Des fruits (par ex : 1/2 verre de jus d’orange pur jus le matin et un fruit à chaque repas)

3 produits laitiers par jour (lait, yaourt, fromage…)

Plus grand, on conserve les bonnes habitudes

On garde les bons réflèxes

Au delà de 6 ans, les enfants mangent davantage mais l’hygiène alimentaire reste identique. Attention à ne pas surévaluer leur appétit et leurs besoins, limitez toujours les quantités de protéines, de graisses d’origine animale, de sucre ou de sel. La logique de la diététique reste active à tout âge.

Pour le goûter, préférez toujours le pain aux viennoiseries ou tout autre gâteau riche en sucre et graisse.

A table, comme le reste de la journée, habituez votre enfant à boire de l’eau, évitez les sodas beaucoup trop sucrés. Les versions light sont aussi à bannir car les édulcorants favorisent l’appétit.

Les frites et autres fritures en tout genre ne doivent être qu’exceptionnellement au menu, par contre favorisez les légumes et les fruits

La journée idéale à partir de 6 ans

  • 4 cuillères à soupe de féculents + pain (pour le petit déjeuner et le goûter)
  • 2 cuillères à soupe de légumes ou crudités
  • 80 à 100 gr de viande ou poisson
  • 4 produits laitiers par jour ( bol de lait, yaourt, fromage blanc, fromage à pâte dure ou molle…)
  • Des fruits (toujours un par repas + jus de fruits pur jus)

Pour résumer

Gardez en tête que l’équilibre alimentaire se fait sur la journée mais de façon hebdomadaire. On doit retrouver toutes les familles d’aliments sur l’ensemble de la semaine. N'hésitez pas à cuisiner avec lui pour lui faire connaître.

Par ailleurs, aménagez le temps de repas de manière à partager ce moment avec vos enfants et votre conjoint, oubliez les tâches ménagères, les coups de fil à vos amies...posez-vous pour apprécier ce moment privilégiée. L'équilibre de votre enfant (et du futur adulte qu'il deviendra) en dépend !!!

- Publicité -