Fibres et vitamines : une bonne alimentation pour une bonne santé

Publié le 29 septembre 2009 à 00:00

(Relaxnews) - Consommer des fibres, des vitamines, et modérer le sel. Ces trois conseils font partie des principes présentés pour "bien se nourrir pour mieux guérir", une conférence animée par Yann Rougier, directeur scientifique des laboratoires Forté Pharma, le 14 septembre, lors du congrès médical des Entretiens de Bichat. Ce nutritionniste a présenté dix points pour améliorer l'alimentation, ce qui peut selon lui réduire plusieurs pathologies.

- Publicité -

(Relaxnews) - Consommer des fibres, des vitamines, et modérer le sel. Ces trois conseils font partie des principes présentés pour "bien se nourrir pour mieux guérir", une conférence animée par Yann Rougier, directeur scientifique des laboratoires Forté Pharma, le 14 septembre, lors du congrès médical des Entretiens de Bichat. Ce nutritionniste a présenté dix points pour améliorer l'alimentation, ce qui peut selon lui réduire plusieurs pathologies.


De mauvaises pratiques alimentaires seraient responsables de différentes pathologies dont la fatigue chronique, des troubles du sommeil, et une certaine déprime.

Pour pallier cette mauvaise alimentation, le nutritionniste Yann Rougier a proposé dix principes, reposant sur une meilleure alimentation. Tout d'abord, adopter une alimentation riche en fibres est conseillé, ce qui permet de freiner les sucres, et de bénéficier de davantage de probiotiques.

Cela serait bénéfique pour la flore intestinale. Deuxième principe, des vitamines, consommées régulièrement mais avec modération, permettent de recevoir davantage d'antioxydants.

Modérer le sel, surtout si l'on consomme de la viande et de la charcuterie, est aussi conseillé. Cependant, une alimentation sans sel, sans pathologie exprimée, n'est pas nécessaire.

Quatrième principe, le nutritionniste met en garde contre toutes sortes de graisses saturées. La consommation des viandes rouges et des fromages affinés gras, aliments qui contiennent ce type de graisses, devrait être limitée à trois fois par semaine, estime t-il. La charcuterie devrait être consommée une fois par semaine, selon lui. Les poissons sont conseillés, sans limite particulière.

La marche est recommandée : "le sport et le contrôle calorique sont indispensables". La marche serait le meilleur sport régulateur de métabolisme, surtout quand elle est réalisée avec un balancement des bras, ce qui permet de mieux réguler le métabolisme.

L'aquagym et la natation sont les deux autres sports recommandés derrière la marche pour améliorer le système neurodigestif. Autre conseil dispensé par le spécialiste de l'alimentation : fuir les régimes extrêmes, "dysmétaboliques", comme les régimes hyperprotéinés ou dissociés. Ces derniers entraîneraient des "effets yo-yo".

Yann Rougier favorise la nutrition santé, un rééquilibrage de "l'écologie nutritionnelle". Il recommande par ailleurs d'être attentif à l'index glycémique et Slim data. Les consommateurs ne devraient pas uniquement lire les calories contenues dans un produit alimentaire, mais la façon dont ses calories sont ingérées par l'organisme. C'est ce que calcule le principe du "Slim data".

Autre recommandation, respecter un équilibre de fruits et légumes malgré une fréquente surconsommation de protéines et de lipides. Neuvième point, le nutritionniste insiste sur l'importance du temps dans un régime : le temps de cuisiner (anti-stress), le temps de mâcher, pour une meilleur assimilation, le temps de manger, pour réduire le stress digestif.

Dans l'idéal, le petit-déjeuner devrait être respecté, un repas solide à midi est conseillé, et le repas du soir devrait être léger mais riche en glucides lents.

Enfin, le nutritionniste a insisté sur l'importance des pensées et des émotions pour un équilibre métabolique.

- Publicité -