Certains médicaments bientôt vendus en grande surface ?

Publié le 19 décembre 2013 à 14:00

L’Autorité de la concurrence serait favorable à la vente de certains médicaments en grande surface.

Dans son avis publié le jeudi 19 décembre, l’Autorité de la concurrence se prononce favorablement à la vente de certains médicaments vendus sans ordonnance en grande surface et parapharmacie.

 

Selon cette Autorité, ouvrir le monopole des pharmacies permettrait une plus grande concurrence au niveau des prix et donc des économies pour les patients.

En effet, dans une récente enquête de Familles rurales, les écarts de prix varient de 1 à 4 dans les officines. Cela s’explique par les remises variables accordées par les laboratoires aux pharmaciens en fonction des quantités de produits commandées.

 

UFC-Que choisir estime qu’en France, cette libéralisation permettrait de faire baisser les prix de 11 à 16 %, soit une économie de 270 millions d’euros par an, pour un marché de l’automédication qui s’élève à 2,2 milliards d’euros.

 

Toutefois, pas question de trouver le Doliprane® ou le Nurofen® au milieu des céréales vitaminées ou des stylos et cahiers ! Ces médicaments devraient être vendus dans des endroits bien délimités et clairement dédiés à ces produits. Les médicaments feraient également l’objet d’un encaissement distinct et ils ne seraient délivrés que par un docteur en pharmacie, afin d’éviter des mésusages ou une surconsommation de ces produits.

 

L’Autorité de la concurrence propose également d’assouplir les règles publicitaires auxquelles sont actuellement soumis les pharmaciens : en effet, jusqu’à présent, une officine ne peut pas mettre en valeur ses propres promotions en dehors de l’officine ! Règles complètement obsolètes à l’heure où la vente des médicaments a été autorisée sur Internet.

 

Pour l’instant le gouvernement ne semble pas disposer à suivre l’avis de l’Autorité de la concurrence. Marisol Touraine, Ministre de la santé, « réaffirme son attachement au monopole officinal sur les médicaments, qui permet à notre pays de sécuriser leur dispensation et d’agir efficacement contre la contrefaçon, tout en garantissant l’accès de nos concitoyens aux médicaments sur l’ensemble du territoire ».

 

 

Quant à vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à acheter vos médicaments en grande surface ?