L'hygiène intime

L'hygiène intime

Publié le 26 juillet 2012 à 12:00

La toilette féminine est un sujet très intime, parfois délicat à aborder. Voici quelques conseils pour vous guider dans le choix de produits à utiliser au quotidien.

Pourquoi des produits spécifiques pour l’hygiène intime ?

Chez la femme adulte, grâce à l’influence des oestrogènes, le vagin est colonisé par une flore composée essentiellement de lactobacilles (bactéries se trouvant naturellement dans le vagin sans entraîner de maladie). Ces lactobacilles ont un rôle de défense contre les infections ; en effet, elles maintiennent un pH acide (inférieur à 5) qui évite la prolifération de germes pathogènes.

La vulve, quant à elle, assure un rôle lubrifiant à l’entrée du vagin pour protéger cette zone exposée à des frottements permanents. Son pH est moins acide que dans le vagin (environ 5,5). Elle est colonisée par un ensemble de germes différents de la flore vaginale ; ce sont des germes saprophytes (c’est-à-dire présents naturellement au niveau vulvaire mais sans être pathogènes) comme des staphylocoques, des streptocoques.

Quelques règles pour choisir un bon produit

L’utilisation de produits doit respecter l’équilibre physiologique de l’appareil génital féminin, notamment son pH, sa flore et son hydratation.
Chez une personne en bonne santé, la flore qui est présente dans cette zone, permet de lutter naturellement contre les germes pathogènes. Une toilette quotidienne, uniquement de la région vulvaire, sera suffisante.

Un produit à utilisation quotidienne pour l’hygiène intime devra répondre à certains critères :

  • maintien du pH vulvaire (environ 5) ; pour les femmes peu sensibles aux mycoses, l’utilisation d’un produit à pH neutre (7) peut généralement suffire car le pH vaginal est peu modifié par la toilette qui doit rester externe.
  • maintien du film hydrolipidique au niveau de la vulve : attention aux savons trop décapants qui modifient ce film.
  • pas de parfums, colorants ou conservateurs irritants dans les produits utilisés.
  • attention aux produits trop acides (pH < 4.5) car ils favorisent le développement de certains germes, notamment le Candida, responsable d’une grande partie des infections vaginales.

Quels sont les produits les plus courants ?

  • Hydralin Apaisa : à base de provitamine B5 (pour calmer les petites irritations) et d’extrait de lotus (aux vertus adoucissantes et calmantes). Son pH est à 5,2. On le trouve sous forme de savon liquide, de mousse lavante ou de lingettes.
  • Rogé Cavaillès : à base d’extrait de camomille pour ses propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires. Son pH est à 5,5. On le trouve sous forme de gel lavant et de lingettes.
  • Saugella : à base d’extrait naturel de sauge qui a des propriétés anti-prurigineuses (anti-démangeaisons) et adoucissantes. Son pH est physiologique (c'est-à-dire aux environs de 5). On le trouve sous forme de pain, de gel et de lingettes.
  • Lactacyd femina : à base d’acide lactique (substance produite naturellement par les lactobacilles) ce qui permet de maintenir l’équilibre de la flore vaginale. Son pH se situe entre 4 ,8 et 5,2. On le trouve sous forme de lingettes et de gel lavant.

Cas particuliers des femmes ménopausées et des petites filles

A la ménopause :

Au moment de la ménopause une chute du taux d’oestrogènes entraîne chez la femme des modifications dans la région vulvo-vaginale ; le pH vaginal devient neutre (environ 7) et la flore vaginale s’appauvrit ; la peau de la vulve devient sèche augmentant le risque d’irritations et rendant les rapports sexuels douloureux.
Des produits spécifiques pour l’hygiène intime peuvent être nécessaires.

  • Saugella Poligyn : à base d’extrait de thym (antiseptique naturel) et d’extrait de camomille (adoucissante et anti-inflammatoire). Son pH est à 7. On le trouve sous forme gel lavant et de lingettes.
  • Rogé Cavaillès spécial sècheresse : à base d’extrait d’olivier et de glycérine pour leur action hydratante. Son pH correspond au pH physiologique (environ 7).

Chez la petite fille :

En raison de l’absence de sécrétion d’oestrogènes, la flore vaginale est pauvre. La vulve est plus fragile que chez la femme adulte et donc plus sensible aux irritations. Le pH vaginal est proche de 7.
En général, dans l’enfance, il n’est pas nécessaire d’utiliser des produits d’hygiène spécifiques. Cependant, en cas d’irritations, le médecin pourra conseiller certains produits comme l’Hydralin Apaisa enfant.

Petits conseils associés

Il est conseillé de ne pratiquer qu’une seule toilette quotidienne (exceptionnellement une deuxième toilette peut être faite dans la journée, en cas de transpiration excessive par exemple). Cette toilette doit être exclusivement externe (dans la région vulvaire).
Pendant les règles, la toilette pourra être plus fréquente (mais au-delà de deux fois par jour il faudra uniquement laver à l’eau claire). Il faudra éviter de porter des protections trop longtemps à cause du risque de macération (à l’origine d’irritations et d’infections vaginales). Le port de tampons parfumés est également déconseillé pour éviter les irritations.

Les douches vaginales internes (même à l’eau claire) sont fortement déconseillées sauf pour certaines pathologies et uniquement sur avis médical.

Après la toilette, il faut toujours bien se sécher avec un linge propre, et porter, si possible, des sous-vêtements en coton (les strings sont fortement contre-indiqués car ils sont irritants à cause des frottements).

Il ne faudra pas porter trop souvent des vêtements serrés qui favorisent les irritations. De même le fait de garder sur soi un maillot de bain mouillé peut entraîner des démangeaisons voire des infections.

Attention aux bains moussants parfumés ou additionnés d’huiles essentielles qui peuvent être allergisants pour la muqueuse vaginale.

Important 

L’utilisation, au quotidien, de solutions antiseptiques (Septivon, Cytéal, Solubacter…) est totalement contre-indiquée car cela entraîne une destruction de la flore locale. Ces produits sont à utiliser uniquement en cas de pathologie (sur avis médical) et, dans ce cas, pour de courtes durées.

- Publicité -

- Publicité -