Comment éviter l’indigestion, comment la soigner ?

Comment éviter l’indigestion, comment la soigner ?

Publié le 24 décembre 2013 à 11:00

Vous avez trop mangé depuis quelques jours ? Repas copieux, excès... Maintenant, c’est la punition, les classiques symptômes de l’indigestion sont là : maux de ventre, nausées, vomissements, maux de tête, vertiges…

Comment expliquer la survenue de ces symptômes ?

Lors de repas trop copieux, trop riches et souvent trop arrosés, les aliments s’accumulent dans l’estomac, ce qui provoque des lourdeurs gastriques, voire des brûlures d’estomac, ou des remontées acides (notamment avec l’alcool).

Parfois, après plusieurs repas festifs, une douleur peut être ressentie à droite, à l’emplacement du foie : en fait, la douleur ne provient pas du foie mais de la vésicule biliaire (située sous le foie) qui s’active beaucoup plus que d’habitude ! On  ne devrait donc pas parler de crise de foie mais plutôt de crise de vésicule biliaire !

Le rôle de la vésicule biliaire est d’expulser les sels biliaires dans le duodénum. Ces sels biliaires permettent de digérer les graisses contenues dans les aliments, en les solubilisant, les homogénéisant afin de permettre leur absorption. Qui dit donc repas copieux, dit beaucoup de travail pour la vésicule biliaire !

Comment éviter l’indigestion ?

Tout d’abord, pensez à manger lentement, en prenant le temps de bien mastiquer les aliments : en effet, la digestion commence dans la bouche, avec la salive qui contient des enzymes. Ces enzymes commencent la transformation des aliments et facilitent ainsi leur assimilation par le système digestif, et notamment l’estomac.

Le fait de manger lentement permet également de manger en moins grande quantité : au bout d’une vingtaine de minutes après le début d’un repas, la sensation de satiété apparaît. En effet, dès le début du repas, le goût, l’odeur des aliments envoient des influx nerveux au cerveau qui mettra en place la satiété. De même, la distension des parois de l’estomac (avec l’arrivée des aliments), le foie, le pancréas et l’intestin déclenchent des influx nerveux qui induisent le rassasiement.

Donc plus vous mastiquerez longtemps les aliments, mieux vous digérerez, et plus vous mangerez lentement, moins vous mangerez !

Pensez également à intercaler des verres d’eau entre les verres de vin.

Evitez de fumer : la cigarette n’a jamais aidé à digérer, comme le pense beaucoup de personnes, et en plus, elle peut être à l’origine de remontées acides !

Comment gérer une indigestion ?

Il n’y pas cinquante solutions : la diète ! Attention, on n’a pas dit le jeûne, on a bien dit la diète. Il ne s’agit pas de sauter des repas, mais tout simplement d’alléger les repas.

Privilégiez les bouillons de légumes, les fruits crus, les compotes, les carottes pendant un jour ou deux. Evitez les viandes, les plats en sauce, les fast-foods ou les fritures… Et surtout, buvez beaucoup d’eau (au moins deux litres par jour).

En plus de la mise au repos de l’estomac et de la vésicule biliaire, vous pouvez prendre quelques médicaments pour estomper les symptômes :

  • Antalgiques contre les maux de tête (paracétamol, ibuprofène si on n’a pas mal à l’estomac…),
  • Antispasmodiques contre les maux de ventre (Spasfon®, Débridat®…),
  • Antiémétiques contre les nausées ou vomissements (Vogalène®, dompéridone…),
  • Pansements gastriques pour les brûlures d’estomac ou les remontées acides (Gaviscon®, Maalox®…)