Santé : compléments alimentaires et médicaments, peut-on les prendre en même temps ?

Santé : compléments alimentaires et médicaments, peut-on les prendre en même temps ?

Publié le 11 décembre 2019 à 16:00

Jugés sans danger, les compléments alimentaires sont souvent pris sans consultation médicale spécifique, or ils peuvent interférer avec des médicaments et entraîner des effets indésirables plus ou moins graves.

 Les compléments alimentaires doivent être pris avec précaution, davantage encore en parallèle d'une prescription médicamenteuse. Décryptage.

Compléments alimentaires et médicaments, peut-on les prendre en même temps ?

Les interactions  médicamenteuses pouvant faire courir de réels dangers aux patients, les médecins en tiennent compte dans leurs prescriptions, et les notices viennent en appoint. Mais, de plus en plus de personnes se tournent vers des compléments alimentaires au quotidien, sans en informer leur médecin traitant.

Le problème est que ces gélules comprennent des substances actives qui, bien que naturelles, peuvent interagir avec certains médicaments. Or, les notices ne sont pas toujours très claires à ce sujet, voire parfois inexistantes dans les boîtes des compléments alimentaires.

Pour vous éclairer sur le sujet et éviter que les effets de vos traitements diminuent à cause de mauvaises interactions, Clic Bien-être fait le point pour vous !

 

Le point sur la consommation de compléments alimentaires

Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, ce sont des denrées dont le but premier est de compléter le régime alimentaire normal.

En France, selon le syndicat des compléments alimentaires (Synadiet) : le marché affichait, en 2014, un chiffre d'affaires de plus de 1,48 milliard d'euros et une croissance en valeur de 6.4 % par rapport à 2013. Si le marché est florissant et connaît un succès exponentiel, il n'en demeure pas moins que la consommation des compléments alimentaires comporte des risques d'effets indésirables.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses)  a rapporté, le 08 octobre 2014, avoir reçu 1 190 cas d'effets indésirables liés à la consommation de compléments alimentaires.

Même si leur production et leur distribution sont contrôlées et bien encadrées par les autorités, ils peuvent être la source d'effets non souhaités lorsque vous êtes sous traitement médicamenteux. Certaines interactions peuvent conduire à des symptômes plus ou moins gênants, voire supprimer totalement l'effet du médicament. Ce qui peut être dangereux en cas de traitement pour une maladie grave.

Alors, pour vous aider à y voir plus clair, Clic Bien-être a dressé la liste des interactions les plus souvent subies !

Vous prenez des compléments alimentaires et des médicaments ? Attention aux interactions qui peuvent être nocives pour votre santé !  

Les interactions des compléments alimentaires avec les médicaments

Une étude publiée dans l'International Journal of Clinical Practice démontre que plus de 42% des interactions sont causées par des compléments alimentaires qui modifient le processus d'absorption et d'élimination par le corps.

La même étude révèle que sur 54 articles de synthèse et 31 études originales, les chercheurs avaient identifié des effets indésirables causés par les interactions entre les médicaments et suppléments ou compléments comprenant des ingrédients tels que :

Les graines de lin

Elles diminuent l'absorption de certains médicaments dont notamment la warfarine. Pour éviter cette interaction, les graines de lin doivent donc être consommées au moins deux heures avant ou après la prise de tout médicament.

Le millepertuis

Mal dosé, il diminue l'efficacité de nombreux médicaments tels que les anticoagulants, la digoxine, les contraceptifs oraux, les antidiabétiques, les antiprotéases (traitement contre le VIH et l'hépatite C), les immunosuppresseurs (risque de rejet d'un greffon), certains anticancéreux ou les antidépresseurs.

Le magnésium

À faible dose (250 mg/jour pour un adulte), le magnésium est essentiel pour la santé. Il redonne de l'énergie et aide à stimuler le transit intestinal, mais en trop grande quantité, il peut causer de la diarrhée et d'autres effets indésirables. La supplémentation en magnésium est contre-indiquée si vous prenez déjà des médicaments qui en contiennent ou qui comprennent des phosphates ou du calcium.

Le calcium

Tout comme le magnésium, le calcium est bon pour la santé à des doses limitées. Si vous pensez avoir une carence en calcium et que vous prenez des compléments alimentaires à ce sujet, attention à ne pas être sous antibiotiques. Vous risquez de diminuer l'efficacité du traitement.

Le fer

Le fer entre en interaction avec certains médicaments dont les antiacides, certains antibiotiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Le ginkgo biloba

Cette plante chinoise diminue l'efficacité des inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP et des antiépileptiques, ce qui peut causer des crises convulsives. Elle augmente le risque hémorragique des antiagrégants plaquettaires (aspirine, ticlopidine, clopidogrel) et des anticoagulants.

Les oméga 3

Les oméga 3 ont cette capacité à fluidifier le sang... Ils faut donc à tout prix les éviter si vous prenez déjà des anticoagulants ou si vous allez prochainement subir une intervention chirurgicale.

Le bacopa

Cette plante est utilisée en complément alimentaire par les personnes ayant des troubles de la mémoire et de la concentration. Elle ne doit jamais être consommée si vous êtes déjà sous tranquillisants, barbituriques, benzodiazépines ou opiacées, car elle altère leurs effets sédatifs.

 

Cette liste de substances pouvant réduire ou augmenter les effets de certains médicaments est non-exhaustive, il en existe d'autres. De ce fait, si vous suivez un traitement médicamenteux, il est essentiel de consulter votre médecin ou pharmacien avant de prendre un complément alimentaire.

Par ailleurs, il est important d'éviter la consommation prolongée de compléments alimentaires sans l'assistance d'un professionnel de santé. Il est aussi conseillé de signaler à ce dernier, la survenue de tout effet indésirable.