4 huiles essentielles contre les allergies au pollen

4 huiles essentielles contre les allergies au pollen

Publié le 13 avril 2015 à 11:00

Vous faites de l’allergie au pollen ? Votre nez coule, gratte, vous éternuez 3, 4, 5 fois de suite et vos yeux vous démangent ? Et pourquoi ne pas essayer les huiles essentielles pour vous soulager ?

- Publicité -

Si vous devez n’en choisir qu’une, c’est forcément l’huile essentielle d’Estragon !

L’huile essentielle d’Estragon est tout particulièrement indiquée pendant cette période où les pollens s’en donnent à cœur joie. En effet, ses propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires permettent de soulager rapidement les symptômes du rhume des foins.

Conseils d’utilisation :

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Cette huile essentielle peut être absorbée par voie orale pour traiter tous les symptômes par voie générale. Dans ce cas, avalez, 2 à 3 fois par jour, 2 gouttes d’huile essentielle d’Estragon dans une cuillère à café d’huile d’olive, sur un comprimé neutre ou un morceau de sucre.

Si vous vous savez allergique, commencez le traitement avant de ressentir les premiers symptômes, il n’en sera que plus efficace.

  • Pour traiter les problèmes localement, mélangez 5 gouttes d’huile essentielle d’Estragon dans 10 gouttes d’une huile végétale (amande douce, macadamia…) et massez-vous le thorax (si vos bronches sont irritées) ou vos tempes et les ailes du nez (si les symptômes se localisent plutôt au niveau nasal).
  • Pour soulager rapidement les symptômes en pleine journée lorsque vous êtes au travail, ayez toujours sur vous votre huile essentielle d’Estragon : quand le nez vous pique ou que vous ne cessez d’éternuer, mettez 2 gouttes de cette huile sur un mouchoir et respirez à fond.

Quelques précautions d’emploi s’imposent

L’huile essentielle d’Estragon est à éviter chez les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants de moins de 7 ans.

Elle peut-être irritante pour la peau : son utilisation cutanée doit être précédée d’un test sur le pli du coude et nécessite toujours d’être diluée dans une huile végétale. Par ailleurs, l’huile essentielle d’Estragon est légèrement photo-sensibilisante, il est donc recommandé de ne pas s’exposer au soleil après son application.

Cette huile essentielle est contre-indiquée chez les personnes souffrant ou ayant souffert de cancer hormono-dépendant (sein, utérus, ovaire, prostate).

D’autres huiles essentielles pour soulager l’allergie

  • L’huile essentielle de Camomille noble : elle permet de calmer tous les syndromes d’hyper-réactivité comme c’est le cas dans l’allergie où l’organisme fait une réaction excessive face aux allergènes.
  • L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné : les allergènes entraînent des réactions d’inflammation au niveau des muqueuses. L’huile essentielle d’Eucalyptus citronné a de puissantes propriétés anti-inflammatoires qui atténuent ces symptômes.
  • L’huile essentielle de Basilic : idéale pour calmer les spasmes et notamment les éternuements continuels ou les quintes de toux.

Conseils d’utilisation : prenez 1 goutte de chaque huile 2 à 3 fois par jour.

Précaution d’emploi : l’huile essentielle de Basilic ne peut être utilisée que chez l’adulte, celle d’Eucalyptus citronné uniquement à partir de 12 ans et celle de Camomille chez les plus de 7 ans.

Aucune de ces huiles ne peut être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante.

Un spray nasal décongestionnant aux huiles essentielles

Il existe également des sprays tout prêts à mettre dans le nez 3 à 4 fois par jour, comme le Spray Nasal Décongestionnant de Phytosun, qui contient plusieurs huiles essentielles : Eucalyptus globuleux (décongestionnant), Niaouli (antiviral, mucolytique) et Menthe (décongestionnante, antalgique et rafraîchissante). Photo 2

- Publicité -