Les huiles essentielles : mode d’emploi

Les huiles essentielles : mode d’emploi

Publié le 11 juin 2012 à 08:00

Les huiles essentielles sont naturelles mais puissantes. Elles soignent, désinfectent, calment, tonifient, alors pourquoi s’en priver ? mais il faut toutefois les utiliser avec précaution.

- Publicité -

L’aromathérapie ou comment profiter du pouvoir des plantes

Utilisée depuis des millénaires, l’aromathérapie a aujourd’hui le vent en poupe. Cette thérapie a de multiples vertus pour le bien-être et la santé. Elle est basée sur l’utilisation par inhalation, ingestion, friction ou compresse d’essences naturelles produites par certaines plantes aromatiques (environ 10% des espèces végétales). Au cœur des fleurs, feuilles, fruits, herbes, rhizomes, écorce… se trouvent de puissantes molécules qui aident à se sentir mieux au quotidien.

Un procédé naturel d’extraction

Les huiles essentielles (HE) sont extraites de diverses plantes. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les HE ne sont pas des corps gras mais une substance liquide, volatile et odorante. Le principe de réalisation est simple : on chauffe la plante avec de la vapeur d’eau, qui, une fois chargée en principes actifs, remonte à la surface. Le résultat de cette distillation à la vapeur d’eau est alors conditionné en petits flacons. Pour les HE d’agrumes, on utilise l’expression à froid.

Pourquoi les HE sont-elles si chères ? 

Il faut beaucoup de matière pour ne récolter que quelques millilitres. Par exemple, on utilise 600 kg de pétales de rose ou 25kg de thym pour obtenir 30ml d’HE. L’étiquette doit comporter la variété botanique exacte et doit afficher, de préférence, la mention AB (agriculture biologique) pour éviter la pénétration de pesticides ou autres agents chimiques dans l’organisme.

Les HE ordinaires extraites avec des solvants pour augmenter le rendement sont meilleur marché que les produits 100% naturels et purs extraits par distillation à la vapeur. Cependant, elles ne doivent pas être utilisées pour des soins cosmétiques et médicaux, elles s’utilisent pour les usages domestiques (bougies, parfum d’ambiance…)

Nous vous conseillons les gammes d’huiles essentielles PHYTOSUN AROMS et NATURACTIVE disponibles en pharmacie et parapharmacie.

Bon à savoir : Le label HEBBD (Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie) garantit des HE de qualité 100% pures et naturelles grâce au respect de quatre critères qualités :

  • L’origine de la plante (pays producteur)
  • L’espèce botanique
  • L’organe producteur (feuilles, écorce, fleur…)
  • La qualité des méthodes d’extraction

Les huiles essentielles (HE) renferment jusqu’à plusieurs centaines de molécules différentes qui leur confèrent des qualités étonnantes. Elles ne contiennent ni sucre, ni lipide, ni protéine, ni minéral, ni vitamine, seulement des principes actifs tels que les phénols, alcools, cétones… Comme elles pénètrent facilement dans le corps, les HE ne s’emploient donc pas à la légère.

  • Les HE en diffusion. Certaines HE peuvent être utilisées en pulvérisation ou en diffusion aérienne grâce à un diffuseur adapté qui ne brûle pas les HE. Par olfaction, les HE font réagir l’ensemble de l’organisme. Ce principe permet également d’assainir l’atmosphère d’une pièce.

Attention, les HE aux phénols ou à cétones (ex : menthe poivrée, girofle, …) ne doivent pas être utilisées en diffusion.

  • Les HE par voie cutanée. Certaines HE peuvent être utilisées directement sur la peau mais il est toujours préférable de les diluer avec un peu d’huile végétale (argan, amande douce, jojoba) afin de les appliquer en massage, en friction ou en compresse. Cette méthode permet une action ciblée des HE.

Attention, certaines HE sont photo sensibilisantes (citron, oranger amer, bergamote...) et ne doivent pas être utilisées sur la peau en journée. Les HE riches en phénols sont irritantes et ne doivent pas être appliquées pures par voie cutanée.

  • Les HE par voie orale. Certaines HE, notamment celles issues de plantes alimentaires, peuvent être ingérées sous forme de gouttes pures (sur un sucre, un comprimé neutre, dans de l’eau…), de gélules, ampoules ou de capsules. Ces HE par voie interne agissent directement sur l’organisme.

Attention, il ne faut pas dépasser 6 gouttes par jour ! Demandez toujours conseil à un professionnel de santé.
IMPORTANT : Dans tous les cas, les HE ne doivent pas être utilisées en présence ou sur les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Pour en savoir plus sur les HE, visitez le site PHYTOSUN AROMS.

- Publicité -