L’homéopathie pour aider bébé à mieux supporter les vaccins

L’homéopathie pour aider bébé à mieux supporter les vaccins

Publié le 11 décembre 2014 à 09:45

Infanrix-hexa®, Infanrix-quinta®, Prevenar®, Engerix®, Priorix®… tous ces vaccins que l’on va administrer à votre enfant vous effraient un peu. Y aura-t-il des effets secondaires ? Les adjuvants sont-ils dangereux pour sa santé ? Grâce au drainage vaccinal homéopathique, vous allez pouvoir les vacciner sans la moindre crainte.

Comment mieux supporter les vaccins grâce à l’homéopathie

La vaccination de votre bébé ou de votre jeune enfant peut parfois lui engendrer quelques effets secondaires : fièvre, rougeur ou induration au point de piqûre…

De plus, vous êtes effrayés par tout ce que l’on entend dans les médias concernant les adjuvants contenus dans les vaccins.

Rassurez-vous, il existe certaines souches homéopathiques qui permettent d’atténuer les effets indésirables des vaccins et d’éliminer leur potentiel toxique (adjuvant…) tout en augmentant leur puissance préventive. C’est ce que l’on appelle le drainage vaccinal homéopathique.

L’homéopathie pour éviter les effets locaux

Quel que soit le type de vaccin, 3 souches homéopathiques doivent être administrées pour limiter les effets secondaires liés au traumatisme de la piqûre (rougeur, induration…) : on prend 3 granules d’Arnica 7 CH, 3 granules d’Hypericum perforatum 7 CH et 3 granules de Gelsemium 15 CH.

Des souches adaptées à chaque vaccination

Pour chaque vaccination, il existe des souches spécifiques pour un bon drainage vaccinal homéopathique.

Après l’Infanrix-hexa® : vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae et l’hépatite B que l’on fait généralement à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

On donne :

  • une dose d’Infanrix hexa 15 CH hétéro-isopathique, 7 jours après le vaccin
  • puis 1 dose de Phosphorus 15 CH au 10ème jour.
  • Après l’Infanrix-quinta® (ou le Pentavac®) : vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et les infections à Haemophilus influenzae que l’on fait généralement à 2 mois, 4 mois et 11 mois.

On donne :

  • une dose de Silicea 15 CH le jour qui suit la vaccination
  • une dose d’Infanrix-quinta 15 CH hétéro-isopathique le 7ème jour
  • une dose de Thuya 15 CH le 14ème jour
  • une dose de Pertussinum 15 CH le 21ème jour

Après le BCG : vaccin contre la tuberculose qui n’est plus obligatoire, mais recommandé, notamment lors de l’entrée en collectivité (crèche…).

On donne :

  • 1 dose de Thuya 15 CH le jour qui suit la vaccination
  • 1 dose de VAB 15 CH le 10ème jour
  • 1 dose de Tuberculinum le 21ème jour

Après le Priorix® ou le MMRVax Pro® : vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons que l’on fait généralement vers 12 mois avec un rappel avant les 24 mois.

On donne :

  • 1 dose de Thuya 9 CH le jour qui suit la vaccination
  • 1 dose de Morbillinum 15 CH le 8ème jour

Après le Prevenar® : vaccin contre le Streptococcus pneumoniae (responsable d’otites,  de pneumonies...) que l’on fait à partir de 2 mois, à 4 mois et entre 11 et 15 mois.

On donne :

  • 1 dose de Streptoccinum 15 CH le 5ème jour

Après Engerix® ou Genhevac® : vaccin contre l’hépatite B que l’on fait à partir de 2 mois avec 2 doses à 1 mois d’intervalle, suivies d’une 3ème dose 6 mois plus tard.

On donne :

  • 1 dose de Phosphorus 15 CH le 7ème jour
  • 1 dose d’Engerix 15 CH isopathique le 10ème jour

Vous pouvez facilement vous procurer les souches un peu particulières comme Infanrix-quinta 15 CH hétéro-isopathique, Engerix 15 CH isopathique… auprès de votre pharmacien, en sachant que ces produits nécessitent généralement une commande préalable et que la livraison prend 24 h (il faut donc vous y prendre un peu à l’avance). Il est à noter également que ces tubes ne sont pas remboursés et coûtent environ 4,50 €.

Sources :

"Soigner son enfant avec l'homéopathie", du Dr Popowski

- Publicité -

- Publicité -