| | | Trop de substances toxiques dans les produits ménagers, réagissons !

Trop de substances toxiques dans les produits ménagers, réagissons !

Produits ménagers
© Elodie/Clic Bien-être
Dans son hors-série d'avril le Magazine 60 millions de consommateurs jette à nouveau un pavé dans la mare en pointant du doigt la toxicité de produits ménagers utilisés au quotidien par des millions de personnes. Adopter le mouvement de la green attitude devient plus que nécessaire...

Après les produits d'hygiène pour bébé, les cosmétiques, les tampons et les serviettes hygiéniques, c’est aujourd’hui les produits ménagers qui sont négativement pointés du doigt par l’association 60 Millions de consommateurs. Le magazine hors-série d’avril publié cette semaine met en lumière la composition des produits ménagers au travers d’une enquête qui va en faire pâlir plus d’un...

En effet, dans cette étude sur les dangers des produits ménagers, aucune marque ne semble épargnée ! Le constat est sans appel, ils contiennent majoritairement une ou plusieurs substances « indésirables » comme de l’acide chlorhydrique, de l’éthanolamine, du phénoxyétahnol... la liste est longue. Ces substances que l’on sait très polluantes pour notre air intérieur, sont notamment présentes dans les produits ménagers de marques de renom comme Ajax, Canard, Carolin, Cif, Cillit Bang, Destop, Febreze, Harpic, La Croix, Mir, Saint-Marc, Persil... et même des marques plus « écolo » comme Rainett.

Dans la centaine de produits évalués par des experts, on retrouve partout (ou presque) des substances allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l'environnement. L'enquête démontre également que le nombre d'allergènes ne cesse d'augmenter. Les mauvais points concernent surtout les sprays antibactériens et les désodorisants.

Outre les soucis de santé que cela peut engendrer sur les adultes comme sur les enfants, il est important de souligner que ces substances véhiculées par l’air et l’eau sont une source de pollution énorme. Cette sonnette d’alarme doit être entendue par tous pour limiter les incidences humaines et environnementales liées à cette sur-utilisation de produits chimiques. Les propos d’Adeline Tregouët, rédactrice en chef du magazine de l'Institut national de la consommation (INC), sont clairs, le marketing des marques nous jette de la poudre aux yeux et se cache bien de nous dévoiler les effets indésirables des produits ménagers alignés dans les rayons des grandes surfaces : « l'idée est de sensibiliser le public au double visage de produits qui nous promettent douceur et fraîcheur et sont en fait agressifs. Il faut que les gens soient mieux informés, et aussi leur offrir des solutions ». Pour résumer, tous les produits « futiles » dont nous pouvons nous passer sont les plus polluants : assouplissants, désodorisants de frigos ou de lave-vaisselle, anticalcaires, brumes d'oreillers, nettoyants de lave-linge… "En multipliant les molécules, les composés organiques volatiles, tout ça se mélange à la pollution, au soleil, et donne des molécules encore plus toxiques», explique-t-elle dans les colonnes de la revue 60 millions de consommateurs.

La liste noire des ingrédients

Pour que vous puissiez vous rendre compte vous-même de votre usage quotidien de substances nocives, nous vous invitons à regarder de plus près la composition de vos produits ménagers. Voici la liste des ingrédients incriminés :

  • Acide chlorhydrique : irritant pour la peau et le système respiratoire, corrosif.
  • Acide oxalique : irritant pour les yeux et la peau, corrosif, dégagement de gaz toxiques en cas de mélange.
  • Acide sulfamique : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
  • Alkyl ethoxylates et dérivés : irritant, toxique pour les organismes aquatiques.
  • Benzisothiazo-linone : irritant, allergisant, toxique pour les organismes aquatiques.
  • Butoxyéthanol : irritant, cancérogène possible.
  • Chlorure de benzalkonium : favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
  • Didécylméthyl-ammonium chloride : irritant, corrosif, favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
  • Éthanolamine : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
  • Ethoxydiglycol (DEGEE) : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
  • Peroxyde d'hydrogène : irritant, corrosif, dangereux en cas de mélange (acides, ammoniaque), comburant (qui permet la combustion).
  • Lyral : très allergisant.
  • Hypochlorite de soude : irritant pour la peau et le système respiratoire, corrosif, dégagement possible de gaz toxiques en cas de mélange, toxique en cas de rejet dans les eaux usées.
  • Lodopropynylbutyl carbamate : allergisant, irritant, corrosif, très toxique pour les organismes aquatiques.
  • Metaperiodate de sodium : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
  • Méthylchloroisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques, avec effets à long terme.
  • Méthylisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques.
  • Phénoxyétahnol : allergisant, irritant, effets reprotoxiques à forte dose chez l'animal.
  • Hydroxyde de sodium : irritant, corrosif, menace potentielle pour la faune et la flore.

Si vous voulez passer à un mode de vie plus écolo, en vous passant du maximum de produits contenant des substances nocives, faites un ménage de printemps dans vos placards et lancez-vous dans la réalisation de produits ménagers fait-maison ou tout simplement optez pour des produits plus simples comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le citron, la terre de Sommières, le savon de Marseille, les huiles essentielles... Il existe mille et une façons d'entretenir sa maison et son linge de manière plus saine, plus écologique et plus économique. Il est très simple de réaliser soi-même son liquide vaisselle, sa lessive... c’est juste le coup de s’y mettre ;)

Magazine hors serie 60 millions Avril 2016 - Produits ménagers

Dans ce hors-série, le magazine propose 100 fiches produits pour faire le bon choix ainsi que 300 recettes simples pour un ménage 100% sain et 100% efficace. Vous ne trouverez plus d’excuse pour ne pas adopter, comme nous, la green-attitude ! 





A découvrir sur le mag