(1) Message en attente : Perdez jusqu'à -7kg en un mois

Nouvelles plaintes contre les pilules de 3ème et 4ème génération

Publié le 13 février 2013 à 03:00

Hier, mardi, 63 nouvelles plaintes de victimes de pilules de 3e et 4e générations ont été déposées.

Me Jean-Christophe Coubris, avocat des victimes des pilules de 3ème et de 4ème générations, demande à présent la suspension de ces pilules. Il disposerait de dossiers avec les preuves que la seule cause associée à un accident thromboembolique serait la prise de pilules de 3e ou 4e génération.

La suspension programmée de Diane 35 constitue déjà, selon lui, une première victoire. 

Me Coubris s'attend d'ici quelques semaines à voir d’autres nouvelles plaintes sur le bureau du Procureur. Il veut donc maintenir la pression sur l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) et obtenir une suspension d'urgence des pilules de 3e et 4e générations.