Grossesse et caféine ne font pas toujours bon ménage !

Grossesse et caféine ne font pas toujours bon ménage !

Publié le 19 août 2013 à 03:00

La consommation de caféine durant la grossesse pourrait provoquer crises d’épilepsie et problèmes de mémoire pour l’enfant.

- Publicité -

Tout le monde savait déjà que la nicotine, l’alcool ou encore la drogue étaient à bannir pendant la grossesse… Mais saviez-vous que la caféine pouvait également avoir des conséquences très néfastes ?

 

En effet, une étude de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) sur des souris femelles vient de révéler, pour la première fois, que la caféine pendant la gestation pouvait entraîner de sérieux problèmes sur le développement du cerveau de leur progéniture.

 

Les chercheurs ont reproduit chez les souris une consommation de café régulière équivalente à 3 tasses par jour (en ajoutant du café dans l’eau de boisson) durant la gestation des souris femelles, et ce, jusqu’à la fin du sevrage des souriceaux. Les résultats ont montré que « les bébés souris étaient beaucoup plus sensibles aux crises d'épilepsie et, une fois devenues adultes, nous avons observé qu'elles présentaient d'importants problèmes de mémoire spatiale, c'est-à-dire des difficultés à se repérer dans leur environnement ».

 

Durant le développement du cerveau du nourrisson, certaines cellules naissent dans une région cérébrale avant de migrer vers une autre. C'est le cas de certains neurones, qui voyagent en direction de l'hippocampe, région impliquée dans le processus de mémorisation. La caféine ralentit la migration, et entraîne donc des problèmes de mémoire. Ce retard de migration entraine également une plus grande excitabilité cellulaire (d’où les crises d’épilepsie).

 

Bien que cette étude ait été réalisée sur des souris femelles, les résultats obtenus posent la question des conséquences pour la femme enceinte. On ne peut évidemment pas extrapoler ces conclusions de la souris à l’homme «sans prendre en compte les différences de développement et de maturation entre les espèces ». Néanmoins, cette étude doit déboucher sur d’autres travaux pour « évaluer, à court et à long terme, les conséquences sur les nouveau-nés de la caféine ingérée pendant la grossesse et l'allaitement ».

 

L’OMS recommande d’ailleurs actuellement aux femmes enceintes de ne pas dépasser deux grandes tasses de café par jour.

 

Alors, si vous êtes enceinte, méfiez-vous de la caféine, et pas uniquement dans le café… n’oubliez pas que la caféine se cache également dans de nombreuses boissons énergisantes, ou à base de cola, dans le thé et même dans le chocolat !

- Publicité -