Comment bien préparer sa grossesse : alimentation, supplémentation, vaccination…

Comment bien préparer sa grossesse : alimentation, supplémentation, vaccination…

Publié le 19 décembre 2013 à 08:00

Quelques petits conseils à suivre si vous envisagez bientôt une grossesse.

Folates, vitamine D, compléments indispensables

L’acide folique est absolument indispensable en cas de grossesse. Les apports conseillés pour une femme enceinte sont de 400 grammes par jour, or une alimentation équilibrée en apporte environ 300 grammes.

Une carence en acide folique peut entraîner des anomalies du tube neural à l’origine d’une anencéphalie ou d’une spina bifida. C’est pour cette raison qu’une supplémentation est vivement recommandée quatre semaines avant la conception et huit semaines après.

Une alimentation riche en folates (lentilles, épinards, mâche, avocat, choux…) est également conseillée en plus de la supplémentation médicamenteuse. 

La vitamine D est également indispensable, et notamment une supplémentation de 100 000UI aux 6ème et 7ème mois de grossesse. En effet, la vitamine D, en augmentant l’absorption du calcium, participe à la minéralisation du squelette du fœtus.

Cette supplémentation en vitamine D est particulièrement conseillée pour les grossesses qui se passent essentiellement en hiver (carence en vitamine D qui est apportée par le soleil).

Une alimentation riche en vitamine D sera préconisée : hareng, maquereau, sardines, saumon… les poissons gras en général sont intéressants car, non seulement ils apportent de la vitamine D, mais également des omégas-3 qui jouent un rôle dans le développement cérébral, nerveux et rétinien de l’enfant.

Les autres nutriments ou vitamines ne seront donnés en supplémentation qu’en cas de carence. Une alimentation riche en calcium sera toutefois recommandée avec au moins 3 produits laitiers par jour.

Des vaccinations conseillées

Plusieurs vaccinations sont conseillées avant de débuter une grossesse :

La rubéole

La rubéole est une maladie généralement bénigne qui se transmet par voie respiratoire et touche principalement les enfants.

Par contre, contractée pendant la grossesse (et notamment en début de grossesse), elle peut être à l’origine de malformations touchant l’œil, les oreilles, l’appareil circulatoire et le système nerveux central du fœtus.

Il est dons recommandé, pour les femmes qui n’ont pas été vaccinées dans leur enfance, de réaliser un rattrapage. Ce rattrapage s’effectue avec 2 doses pour les personnes nées après 1980 et avec une dose pour celles nées avant 1980. Attention, il est nécessaire d’attendre 2 mois après la vaccination avant d’envisager une grossesse.

La varicelle

La transmission de la varicelle au fœtus est rare, mais cependant très grave durant le premier trimestre de grossesse avec la possibilité de malformations du système nerveux, de lésions cutanées, d’atteintes oculaires et du squelette.

Pour cette raison, le Haut Conseil de la santé publique recommande la vaccination aux femmes en âge de procréer n’ayant pas eu d’antécédents cliniques de varicelle.

Avant la vaccination, il est nécessaire de vérifier l’absence de grossesse et il est indispensable de poursuivre une contraception pendant les 3 mois qui suivent la vaccination.

La coqueluche

La femme enceinte ne peut pas contaminer son enfant in-utéro. Par contre, la contamination peut se faire après la naissance entraînant des complications pulmonaires et neurologiques mortelles pour le nourrisson.

Il est donc conseillé à tous les adultes en âge de devenir parents (ainsi qu’à l’entourage proche du futur bébé) de se faire vacciner afin de ne pas contaminer le bébé après sa naissance.

Quelques maladies à éviter pendant la grossesse

La toxoplasmose

Le risque de contamination congénitale de la toxoplasmose augmente au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse, mais elle sera d’autant plus grave que la contamination a lieu en début de grossesse (en effet, une contamination durant le premier trimestre de grossesse peut toucher tous les organes du fœtus, voire même être mortelle).

Si la sérologie est négative en début de grossesse, des règles d’hygiène seront donc à respecter : se laver les mains avant les repas, laver les fruits, les légumes, les herbes aromatiques, consommer de la viande bien cuite, éviter de changer la litière du chat.

Chaque mois une sérologie devra être effectuée au laboratoire.

La listériose

La contamination par la listériose est extrêmement grave, quel que soit le terme de la grossesse. Cette contamination entraîne un avortement spontané, une mort in-utéro ou un accouchement prématuré.

Il sera donc très important, durant toute la grossesse, de ne pas consommer certains aliments : fromages au lait cru, charcuterie (foie gras, rillettes, pâtés), viandes ou poissons consommés crus.

Le cytomégalovirus (CMV)

Environ une femme sur deux est séronégative en début de grossesse.

Selon la période de la contamination, l’infection peut être responsable de séquelles potentiellement graves, notamment en début de grossesse avec des retards mentaux, de croissance, une surdité…

Ce virus est transmis par les sécrétions oropharyngées ou les urines des enfants en bas âge.

Des recommandations doivent donc être suivies pour les femmes enceintes non immunisées et leur conjoint : se laver les mains très souvent, surtout après tout contact avec les urines, la salive, les larmes de jeunes enfants, ne pas manger avec les couverts des enfants, ne pas partager les affaires de toilette.