Les adolescents en France : le grand malaise

Les adolescents en France : le grand malaise

Publié le 23 septembre 2014 à 11:22

Souffrances psychologiques, peur de l’échec scolaire, famille monoparentale, situation de privations matérielles, alcool, drogues… Comment vont nos enfants et nos adolescents ?

- Publicité -

Une étude d’une ampleur exceptionnelle

L'UNICEF France nous présente les résultats d'une étude d’une grande ampleur menée auprès de 11 232 enfants âgés de 6 à 18 ans.

Ces enfants ont répondu à un questionnaire de 150 questions portant sur leur vie en famille, à l’école, dans leur quartier…

Les situations de privation matérielle engendrent des difficultés d’intégration

Plus de 17 % des enfants et adolescents sont en situation de privation matérielle (on entend par privation matérielle des privations dues à des problèmes économiques engendrant des soucis comme des difficultés pour chauffer le logement, pour manger de la viande ou du poisson régulièrement, pour avoir des connexions Internet ou téléphoniques…).

Cette situation est particulièrement marquée chez les familles monoparentales (26,8 %) et dans les familles vivant dans un quartier « insécurisant » (31,6 %).

Cette situation de privation, selon les dires des enfants, entraîne souvent des difficultés d’intégration à l’école, dans le quartier… ce qu’ils vivent alors comme une souffrance.

Les dimensions du mal-être

L’UNICEF a tenté d’établir la qualité des relations liant l’enfant à son environnement proche (parents, enseignant, amis…) et son effet sur son bien-être psychoaffectif.

La plupart des jeunes se sentent plutôt bien dans leur vie.

Il ressort, malgré tout de l’étude, qu’une proportion importante des enfants dit ne pas se sentir valorisée par leur père et avoir des relations tendues avec ses 2 parents : ces ressentis augmentent avec l’âge de l’enfant, avec son niveau de privation et l’insécurité de son cadre de vie.

45 % des enfants se sentent également angoissés de ne pas réussir à l’école, proportion qui atteint 60 % chez les enfants en situation de privation.

36 % des enfants se trouvent en situation de souffrances psychologiques (proportions qui augmentent avec le niveau de privation, le lieu d’habitation et le profil familial). Cette souffrance psychologique s’accentue avec l’âge (43,3 % pour les plus de 15 ans), avec le fait d’être une fille, avec la peur de l’échec scolaire et avec le harcèlement sur les réseaux sociaux.

Des tendances suicidaires

L’étude nous montre que la tendance suicidaire est fortement présente chez les adolescents (12 – 18 ans) à hauteur de 28 % et, en particulier, chez les filles.

La tentative de suicide aurait touché 11 % des adolescents.

Le harcèlement sur les réseaux sociaux semble jouer un rôle primordial en multipliant par 3 les risques de passage à l’acte.

Alcool et drogue

La consommation d’alcool et de drogue est en continuelle augmentation : 41 % des plus de 15 ans disent consommer de l’alcool et avoir déjà été ivre.

Près de 32 % reconnaissent consommer de la drogue ou fumer du cannabis.

- Publicité -