Et si mon enfant était dyslexique ?

Et si mon enfant était dyslexique ?

Publié le 17 septembre 2015 à 15:48

Votre enfant a repris le chemin de l’école primaire, mais, comme l’an passé, il a d’énormes difficultés pour lire et écrire. Et s’il était atteint de dyslexie ? La dyslexie, qu’est-ce que c’est ? Comment gérer ?

- Publicité -

Rien à voir avec un problème d’intelligence

La dyslexie touche de 5% à 8 % des enfants. Même si ce problème est de mieux en mieux géré, le diagnostic reste parfois tardif, car il n’est pas rare que ces soucis soient attribués à un manque d’efforts de la part de l’enfant ou tout simplement, et c’est pire, à un manque d’intelligence !

Pourtant l’intelligence n’a rien à voir là-dedans car la plupart des enfants dyslexiques ont une intelligence tout à fait normale. En fait, la dyslexie est engendrée par de mauvaises communications entre les différentes zones du cerveau.

Un problème de communication entre les zones du cerveau

Pour apprendre à lire, différentes régions du cerveau doivent travailler ensemble.

Une partie doit apprendre à reconnaître graphiquement les lettres, la forme du A, du B... Pour cela, la zone visuelle située dans le côté gauche du cerveau est activée.

Une autre partie du cerveau doit apprendre à identifier chacune de ces lettres en y associant un son : c'est la zone auditive, du côté gauche également, qui s'en charge.

Ce n'est que lorsque le cerveau maîtrise les deux que commence la phase de compréhension du message écrit : cela se passe alors dans une autre zone du cerveau, située plutôt dans l’hémisphère droit.

Et pour finir, une autre zone rentre encore en compte pour articuler et lire à voix haute.

En cas de dyslexie, cette mécanique présente des failles car les connexions entre les différentes zones se font mal : cela entraîne des erreurs d'identification des lettres, des confusions auditives (par exemple, le mot « bain » est lu « pain ») et visuelles (le «pa » est lu « ba » ou encore des groupes de lettres sont inversés, « gar » devient « gra »).

Une prise en charge rapide par l’orthophoniste

Pour éviter à l’enfant de prendre du retard ou même de perdre confiance en lui, il est important qu’un bilan soit établi précocement pour que l’enfant soit pris en charge rapidement par un orthophoniste.

Celui-ci entraîne l’enfant, séance après séance, à la lecture, à reconnaître les mots, à les réécrire… A forces d’exercices, l’enfant parvient à surmonter ses difficultés.

Un livre spécialement conçu pour les enfants dyslexiques

Pour aider les enfants dyslexiques à prendre goût à la lecture, Magali Collineau-Janke a écrit un livre au format spécial adapté aux lecteurs de 8 à 11 ans en difficulté : « Mais où est donc Archimède ? ».

Les enfants peuvent découvrir les aventures sportives de Nelson, 10 ans, un jeune américain qui découvre le foot, le kitesurf et la plongée sous-marine, sous le regard bienveillant d’un grand-père un peu bougon. Avec sa bande de cousins, Nelson va sauter dans l’inconnu, dépasser ses peurs et réaliser ses rêves en tentant des expériences, parfois abracadabrantes.

L’écriture est parfaitement adaptée aux enfants en difficulté avec une police de caractère spécialement conçue pour dyslexiques, une présentation du texte adaptée, des phrases aux structures simples, un vocabulaire courant, des dialogues vivants… 

Infos pratiques

Livre « Mais où est donc Archimède ? » de Magali Collineau-Janke

CollectionDYSfacile chez Nombre 7 - 9,99 €


 

En vente sur le site de l'éditeur Nombre 7

- Publicité -