Reforme scolaire : la colère des enseignants mais qu’en est-il du rythme des enfants ?

Reforme scolaire : la colère des enseignants mais qu’en est-il du rythme des enfants ?

Publié le 13 février 2013 à 07:00

La semaine de 4 jours et demi serait bien meilleure pour les enfants en respectant leurs rythmes chronobiologiques.

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, provoque la colère des enseignants en prônant le retour à la semaine des 4 jours et demi. 
Pourtant les spécialistes sont unanimes : la semaine des 4 jours est une catastrophe pour le rythme biologique de l’enfant. Tous les chronobiologistes s’accordent à dire que la semaine de 4 jours s’accompagne d’une désynchronisation après la coupure du mercredi et après celle du week-end : les élèves éprouvent des difficultés à se remettre en route après chaque coupure (et les premiers touchés sont les élèves en difficulté).

La semaine des 4 jours et demi semble donc être une étape importante vers le chemin de la réussite. Reste à régler, et ce n’est pas si simple, le problème des coûts supplémentaires pour les communes…

- Publicité -

- Publicité -