La diététique après-tabac

La diététique après-tabac

Publié le 03 janvier 2014 à 09:00

En ce début d’année, votre première résolution a été d’arrêter de fumer ? On vous dit bravo ! Vous avez peur de grossir ? Pas de souci, nous sommes là pour vous donner quelques conseils diététiques simples à suivre pour garder votre silhouette.

Pourquoi avoir peur de grossir quand on arrête de fumer ?

Grossir est la peur numéro 1 des ex fumeurs ! En effet, l’apport en nicotine entraine une dépense de 200 kcals par jour sous forme de chaleur. En fumant, vous pesez en moyenne 3 kg de moins que si vous ne fumiez pas…Cette dépense, n’existant plus à l’arrêt du tabac, doit être compensée par d’autres efforts.

La prise de poids est aussi le résultat d’un besoin de compensation. En effet, les ex fumeurs ont tendance à grignoter pour remplacer le geste d’allumer une cigarette. Ils ressentent même une sensation plus récurrente de faim. Pourquoi ? Car la cigarette, possédant un effet coupe-faim, pousse le fumeur à se satisfaire de moins de repas. Un fumeur est moins tenté par les collations ou les  goûters que les non-fumeurs.

Pour éviter de grossir, il faut :

Retrouver un rythme régulier au niveau des repas

La journée, ne restez pas plus de 3 heures sans manger. Privilégiez des collations légères et variées entre les différents repas. Croquez des fruits ou des légumes sans complexe ! Mangez le matin, le midi et le soir à heures régulières, n’attendez pas d’être affamé.

Manger de tout

Variez les menus sans négliger aucune famille d’aliments. Légumes, féculents, viande ou poisson, céréales…concoctez-vous des plats équilibrés en faisant attention aux quantités.

Choisir une activité physique pour compenser

Cette pratique permettra de brûler les 200 kcal (et même plus) qui ne sont pas éliminer par la nicotine. Marche, vélo, salle de sport… tout est bon pour se dépenser. De plus, ce « sport » évacuera le stress qui pourrait s’accumuler durant cette période de sevrage.

Si ces quelques conseils sont suivis, il n’y aucune prise de poids dans 30% des cas. Pour les autres, la prise de poids reste modeste, autour d’environ 3,5kg pour les femmes et 2,8 pour les hommes, avec le retour du poids initial au bout de quelques mois.

- Publicité -

- Publicité -