Le Champagne Ruinart sur votre table de fêtes

Le Champagne Ruinart sur votre table de fêtes

Publié le 23 décembre 2019 à 09:40

A quelques jours de Noël et avec le Nouvel An qui se profile, vous êtes très certainement à la recherche de LA bonne bouteille de Champagne qui vous permettra de célébrer les fêtes comme il se doit avec vos proches.

C’est souvent un choix ardu, la réflexion n’est pas aisée à mener car il s’agit d’un achat occasionnel, et un grand éventail de possibilités s’offre à vous. Pour vous aider à affiner votre choix, nous vous proposons de vous pencher sur la plus ancienne et l’une des plus célèbres maisons de champagne françaises, la Maison Ruinart. Découvrez-en davantage sur son illustre histoire et ses différentes cuvées. De quoi vous aider un peu avant de vous lancer dans vos courses en prévision du Réveillon !

 

La Maison Ruinart, la première Maison de Champagne depuis 1729 

Au XVIIIe siècle déjà, les vins pétillants étaient nombreux et très appréciés de la bourgeoisie française. Cela n’avait pas échappé au moine champenois Thierry Ruinart. Pour la petite histoire, on ne trouvait à Paris que des vins pétillants. Ils n’étaient pas encore appelés « Champagne », car le transport de vin se faisait uniquement en fûts, un conditionnement inenvisageable pour le Champagne. Le 25 mai 1728, un arrêté royal autorisait le transport des vins en flacons, et permettait ainsi d’amener le Champagne jusqu’à la bourgeoisie parisienne.

Thierry Ruinart, moine bénédictin visionnaire, sentit le potentiel de ce vin pétillant ainsi que celui du commerce qui pouvait en découler. Il partagea sa découverte à sa famille restée à Reims et transmit sa passion à son neveu. C’est 20 ans après la mort du moine que Nicolas Ruinart, son neveu, rédigea l’acte fondateur de la Maison de Champagne Ruinart le 1er septembre 1729. Le Champagne français fera alors son apparition, porté par le Chardonnay, Champagne emblématique de la Maison. La Maison Ruinart devint ainsi la première maison de champagne au monde.

Quelques années plus tard en région rémoise, Ruinart fait l’acquisition d’anciennes crayères creusées sous la ville pour y entreposer son champagne.

 

Quels sont les grands Champagnes de la Maison Ruinart ?

Le « R » de Ruinart brut 2010

C’est un champagne brut fabriqué à partir de raisins provenant de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs, cueillis à la main, procédé qui assure la qualité de l’ensemble des cuvées de la Maison. Ce champagne est un mélange de chardonnay, de pinot noir et de meunier. Très équilibré, il révèle des notes très fruitées (fruits jaunes et fruits blancs), ainsi qu’une saveur très fraîche en bouche.

Le Ruinart blanc de blancs

C’est l’un des champagnes les plus célèbres de la maison. Il est composé de chardonnay à 100% et possède des arômes fins et très subtils d’agrumes et de fruits blancs. Printanier, frais, léger et harmonieux, il est apprécié des palais les plus délicats. 

Le Ruinart rosé

Le Ruinart rosé est le premier champagne rosé de l’histoire. C’est sa composition subtile de Chardonnay et de pinot noir vinifié en rouge qui lui confère ces magnifiques reflets dans les tons orangés.

Ses arômes sont riches et intenses : notes de fruits rouges, de fruits exotiques (tels que le litchi) d’agrumes et de menthe. Il est très apprécié car il se marie avec de nombreux mets, issus aussi bien de la gastronomie française qu’internationale.

  

Avec quels mets s’accordent le Ruinart ?

 

Apéritif :
Pour accompagner votre apéritif, le « R » de Ruinart est idéal. Frais en bouche et riche en saveurs, il se mariera parfaitement avec des vols au vent, des bouchées salées au poisson ou au fromage.

Entrée :
Si vous commencez votre repas avec un plateau de fruits de mer ou des coquilles Saint-Jacques, vous pouvez choisir la fraîcheur du Ruinart Blanc de blancs. Son goût fin et subtil s’accordera parfaitement avec les coquillages, les crustacés et les poissons blancs.

Plat :
Que vous optiez pour une volaille traditionnelle de réveillon, pour un carré d’agneau ou un rôti de bœuf, choisissez un Ruinart rosé. Il saura mettre en valeur votre plat et complimenter ses saveurs uniques grâce à ses notes riches.  

Dessert :
Pour votre dessert (bûche, chocolatée ou non), optez pour un Dom Ruinart blanc de blancs 2006. Classique, doux et équilibré, il sera idéal pour terminer le repas sur une note agréable.

Bon à savoir :
Contrairement à ce qu’on peut penser, il est préférable de déguster le Champagne Ruinart pas trop froid, entre 10 et 13 degrés. L’idéal est de faire baisser doucement la température de la bouteille en la plongeant dans un seau d’eau avec des glaçons.

Raffinés et d’une qualité exceptionnelle, les champagnes de la Maison Ruinart s’accorderont parfaitement avec vos tables de fêtes et feront pétiller les papilles de vos invités pour un repas festif inoubliable.

 

L’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.