Les produits "sans gluten" sont-ils meilleurs pour la santé ?

Les produits

Publié le 27 janvier 2016 à 09:00

Selon une étude menée par le magazine 60 millions de consommateurs, il y aurait redire sur les produits gluten free qui envahissent les rayons ses derniers temps. En effet, si l’appellation « sans gluten » pourrait nous faire penser de prime abord que le produit est sain, il n’en est rien, du moins pour une grande partie des produits présents en supermarché comme les biscuits, le jambon, le surimi, les plats préparés ou autres sauces ou même chocolats exempts de gluten.

- Publicité -

Entre les intolérants, les sensibles au gluten, les personnes touchés par la maladie coeliaque et ceux qui veulent suivre la tendance du "manger sain", les adeptes du « Sans gluten » seraient pas moins de 5 millions en France. Pour tous, un seul mot d’ordre : supprimer de son alimentation cette protéine que l’on retrouve dans le blé mais aussi  l’orge, l’avoine ou encore le seigle. Les industriels se sont donc emparés sans demi-mesure de ce marketing « sans » qui fait tant vendre...

Dans l’enquête menée par 60 millions de consommateurs, on se rend vite compte que l’appellation « sans gluten » est bien souvent aux antipodes du naturel. Selon Pascale Hébel, directrice du département consommation du Crédoc (Centre de Recherche pour l’étude de l’Observation des Conditions de vie) «  il s’agirait plutôt d’un engouement comparable à ce qui s’est passé avec le régime Dukan [...] en vogue et poussés par le marketing, les produits sans gluten jouissent d’une réputation d’aliments sains ».

Des résultats inquiétants

Sur le banc d’essai on retrouve ici des pizzas, des gâteaux pour le goûter, du pain de mie, du ketchup, des chips, des pâtes, des pains suédois, des pâtes à tarte...

En comparant les produits présents dans nos rayons de grandes surfaces, les enquêteurs ont tiré des conclusions inquiétantes. En effet, ils s’avèrent que les produits estampillés « sans gluten » contiennent souvent moins de protéines et moins de fibres que leurs équivalents traditionnels. Ils renferment également plus d’additifs de toute sorte, des conservateurs et des émulsifiants. Les listes d’ingrédients sont à rallonge... Ils sont aussi en moyenne plus chers (de 2 à 2,5 fois plus chers...)

Macarons aux amandes sans gluten

Pourquoi plus d’additifs ? Car il faut remplacer les fonctions de la farine de blé, responsable de la texture de nombreux aliments ( ex : pour l’élasticité d’une pâte à tarte), les industriels sont obligés de compenser avec des émulsifiants, épaississants et autres additifs.

Pourquoi moins de protéines ? Car les farines de riz ou encore de maïs sont naturellement moins bien pourvu en protéines que la farine de blé par exemple. Un inconvénient qui peut s’avérer un problème de taille pour les adeptes des régimes végétariens et vegan faisant l’impasse sur toute sources de protéines animales.

Pourquoi le « sans gluten » est plus cher ? Il y a de nombreuses raisons à cet écart de prix. Tout d’abord, les matières premières plus rares, sont plus coûteuses (ex : farine de millet, de châtaigne, de riz...). D’autre part, leur fabrication oblige à une grande rigueur, des processus de fabrication spécifiques sont instaurés sur les chaines de production pour éviter toute contamination croisée. Un différence de prix que dénonce le magazine 60 millions de consommateurs  qui préconise de s’orienter vers les produits naturellement sans gluten comme les légumineuses, le riz, les produits laitiers, les fruits, les légumes... bien meilleurs pour la santé et le porte-monnaie.

N°512 – Février 2016 du magazine 60 millions de consommateurs

Retrouvez l’ensemble de cette enquête dans le numéro N°512 – Février 2016 du magazine 60 millions de consommateurs disponible depuis le 26 janvier chez votre marchand de journaux.

- Publicité -