Les traitements contre l’asthme à l’origine d’un retard de croissance

Les traitements contre l’asthme à l’origine d’un retard de croissance

Publié le 07 octobre 2015 à 10:15

Une étude finlandaise vient de montrer que la prise quotidienne de corticoïdes inhalés chez les jeunes enfants pouvait entraîner un retard de croissance. Que faut-il en penser quand on sait que ces traitements sont essentiels pour le traitement de l’asthme ?

- Publicité -

Les corticoïdes inhalés pointés du doigt

L'asthme touche de nombreux enfants. Le traitement de fond repose sur la prise de corticoïdes inhalés afin d’éviter que de nouvelles crises surviennent.

Ces corticoïdes permettent de diminuer l’inflammation des bronches, améliorant ainsi le passage de l'air.

Actuellement, on savait que les corticoïdes absorbés par voie orale pouvaient ralentir la croissance, par contre il semblait que les corticoïdes inhalés n’avaient pas d’influence sur celle-ci.

Pourtant, une étude finlandaise semble démontrer le contraire.

3 cm en moins à l’âge adulte

Cette étude présentée au congrès de la Société européenne d'endocrinologie pédiatrique qui se tient actuellement à Barcelone a été menée auprès de 12 000 jeunes Finlandais.

Les résultats montrent que les enfants de moins de 2 ans qui inhalent chaque jour des corticoïdes présentent des signes de retard de croissance avec un déficit de 3 cm à l’âge adulte.

Faut-il ou non continuer la prescription des corticoïdes inhalés ?

Même si cette étude démontre en effet un léger retard de croissance, la plupart des médecins soulignent toutefois que ces médicaments sont essentiels dans le traitement de l’asthme et que leur impact sur la taille des enfants reste relativement mineur comparé aux bénéfices sur la santé.

Et comme le précise le Dr Samantha Walker, directeur de recherche sur l'asthme en Grande-Bretagne : « un ralentissement de la croissance est finalement un petit prix à payer pour des médicaments qui peuvent sauver la vie de votre enfant ».

- Publicité -

- Publicité -