Régime anti-goutte - Les aliments déconseillés et les boissons à éviter

Régime anti-goutte - Les aliments déconseillés et les boissons à éviter

Publié le 11 février 2020 à 09:00

La goutte se caractérise par un excès d'acide urique dans le corps, qui provoque une inflammation dans certaines articulations

- Publicité -

La goutte se caractérise par un excès d'acide urique dans le corps, qui provoque une inflammation dans certaines articulations. Cette maladie, fréquente chez l'homme et très peu répandue chez les femmes, nécessite un traitement spécifique mais aussi un régime anti-goutte pour éviter une crise particulièrement douloureuse. Si vous souffrez de cette maladie, vous allez découvrir dans cet article les aliments interdits pour la goutte ainsi que les boissons à éviter pour ne pas faire monter le taux d'acide urique dans l'organisme. Voici tout ce que vous devez savoir sur les bonnes habitudes alimentaires à adopter.

Les aliments déconseillés pour la goutte : attention aux purines

Les purines se trouvent essentiellement dans les cellules animales qui, lorsqu'elles se dégradent dans l'organisme humain, forment de l'acide urique. Nos reins jouent le rôle de filtre et empêchent les purines de se propager dans le corps. Le plus généralement, elles sont éliminées par les urines. Mais chez les personnes atteintes par la goutte, le filtre ne s'effectue pas correctement, provoquant alors une montée excessive d'acide urique dans le corps. Ce taux trop élevé cause de multiples douleurs inflammatoires et peut entraîner la formation de calculs rénaux. Si vous avez cette pathologie, il est essentiel d'élaborer un régime spécifique et de dresser une liste des aliments déconseillés pour la goutte. Celle-ci doit comporter tous les poissons, viandes, légumes, plantes et boissons riches en purines. C'est la base du régime anti goutte.

La liste des aliments interdits pour éviter la crise de goutte

De manière générale, les aliments riches en protéines sont interdits. Ceci vaut également pour tout régime protéiné et hyperprotéiné. Les mets frits, la farine de blé blanche, et la farine d'avoine doivent également être évités. Pour élaborer au mieux votre régime anti goutte, il convient de classer les aliments proscrits en 2 grandes catégories : - Les aliments totalement interdits - Les aliments à consommer 2 à 3 fois par semaine maximum

Les aliments totalement interdits

  • Les viandes grasses : le boeuf (entrecôte, côte de boeuf, steack haché, boeuf de Kobe,...), le porc (notamment côtelette, échine et travers), les gibiers (y compris bécasse, pigeon, oie, canard)
  • Les viandes jeunes : le veau, l'agneau (notamment côtelette, gigot, épaule entière), le coquelet, le dindonneau
  • Les abats (foie, cervelle, rognons, ris de veau, tripes, langue, cœur)
  • La charcuterie sauf celle issue de la dinde et du poulet
  • Les extraits de viande (bouillons de viande, jus, gelée)
  • L'anchois, la sardine, le hareng, mais également la carpe, le brochet, la truite, le saumon, la morue (cabillaud), et les œufs de poissons
  • Les coquillages, moules, crustacés et autres fruits de mer
  • Les légumes secs et légumineuses : lentilles, haricots blancs, pois chiches, lupins, fèves, haricots rouges et pois secs
  • Certains légumes riches en purines comme l'épinard, le chou, le chou-fleur, le chou chinois, le radis, la rhubarbe, le champignon, le poireau, la tomate et l'asperge
  • L'ail, le piment, le poivron rouge
  • Les fruits contenant beaucoup de fructose : pomme, datte, figue, raisin sec, raisin, goyave, mangue, melon, pastèque, poire, kaki, coing, carambole, et banane mûre
  • Les agrumes
  • Les fruits secs
  • La crème et le saindoux
  • Les condiments : mayonnaise, aïoli, ketchup, sauces industrielles (fondues, cocktails...), sauces vietnamiennes fermentées (Nuoc Man...)
  • Les fromages gras, c'est-à-dire ceux qui contiennent plus de 50% de matières grasses, et tous les fromages fermentés
  • Les pâtisseries
  • Le pain blanc
  • Le cacao et le chocolat

Les aliments à consommer avec modération

2 à 3 fois par semaine maximum

  • Le jambon blanc
  • Le turbot
  • Le fromage blanc et produits laitiers maigres
  • Les biscuits et des gâteaux à pâte feuilletée
  • Les brioches et viennoiseries
  • Les arachides et cacahuètes

Teneur en acide urique (purines) des aliments

Source : Fiche de recommandations alimentaires, juillet 2009 - Club de réflexion des Cabinets et Groupes d'Hépato-Gastroentérologie

En adaptant votre alimentation selon les conseils distillés dans cet article et en prenant le temps de faire un peu d'exercices physiques, même quelques étirements au travail, vous devrez limiter les crises de goutte et vivre sereinement au quotidien

C'est en respectant ces précautions que vous éviterez une crise de goutte. Et si cette liste vous fait peur, sachez qu'il reste encore un vaste choix d'aliments que vous pouvez consommer à volonté.

Les aliments autorisés

Cette liste n'est pas exhaustive. Chaque personne est différente face à la goutte. Essayez de privilégier les produits bio lorsque c'est possible.

  • Les viandes maigres (poulet, dinde)
  • Les œufs,
  • La sole, la limande, et le merlu,
  • Les bouillons de légumes,
  • Les fruits non chargés en fructose (kiwi, abricot, fruit de la passion, banane pas trop mûre)
  • Les fruits rouges, les fraises, les baies (notamment la baie de goji), l'ananas,
  • Les cerises rouges fraîches agissent sur la réduction d'acide urique (voir l'article en anglais sur l'étude menée par Yuqing Zhang et ses confrères de l'Université de Boston (USA) intitulée "Consommation de cerises et diminution des risques de crises de goute récurrentes : cliquez ICI),
  • Les légumes non-cités précédemment : radis noir, oignons (notamment oignon blanc cru), légumes verts, aubergine, carotte, concombre, fenouil, pomme de terre, choucroute, patate douce, igname...
  • La salade (sauf la mâche)
  • Les féculents
  • Les produits à base de céréales complètes
  • La farine de son et de seigle
  • Le vinaigre de cidre bio non pasteurisé
  • Les yaourts
  • Vous pouvez épicer vos plats à votre guise avec n'importe quel aromate et arroser vos salades d'huile d'olive, ingrédient très bon pour le cœur.

Les boissons proscrites dans un régime anti goutte

La bière est riche en purines, elle est proscrite dans le cadre d'un régime anti goutte Les patients atteints de la goutte doivent s'astreindre à une alimentation pauvre en matières grasses et en purines. Cela est également valable pour les liquides. En effet, lors de crise de goutte, il est fortement déconseillé de boire de l'alcool (vins, champagne et spiritueux notamment), qui contient de nombreuses purines. Mais la pire boisson alcoolisée reste la bière puisqu'elle contient plus de purines que n'importe quel autre breuvage. Sachez que par rapport à une personne qui ne consomme pas d'alcool, le risque de faire une crise de goutte est multiplié par 2,5 avec deux bières par jour. Cela est aussi valable pour les bières sans alcool. Les sodas, les jus de fruits (les fruits mixés développent une fermentation), les boissons chocolatées doivent également être proscrites. Le café et le thé n'échappent pas à cette règle. En effet, 100g de thé contiennent 2.800 mg de purines, contre 1.169 mg pour 100g de café. Si vous voulez boire un verre de vin (un seul. Pas deux, ni trois...) de temps en temps, durant votre repas ou pendant une soirée entre amis, cela reste possible du moment que vous n'en abusez pas et que cela reste vraiment occasionnel. Dans le paragraphe consacré à l'alimentation, vous trouvez les fruits contenant une haute dose de fructose dans les aliments déconseillés pour la goutte. Ils sont également à proscrire sous forme de boissons sucrées. Faites attention aux sodas édulcorés au sucre classique, privilégiez ceux qui contiennent un édulcorant comme la stévia.

Les boissons autorisées

Une étude récente a montré un parallèle entre déshydratation et crise de goutte. Tuhina Neogi, professeur de médecine spécialisée dans les problèmes de goutte, note que boire chaque jour entre 5 et 8 verres d'eau diminue fortement le risque de goutte. Celui-ci baisse de 40% lorsque vous consommez au moins 5 verres et de 46% avec 8 verres quotidiens. Alors, n'hésitez pas à boire 2 à 3 litres d'eau par jour si vous pouvez, notamment :

  • de l'eau minérale naturelle gazeuse (Saint-Yorre, Vichy Célestins, Arvie, Quézac, Badoit), ou non gazeuse (Contrexéville, Evian, Vittel)
  • du thé vert, du thé blanc (les seuls thés non fermentés)
  • et des infusions, sans sucre de préférence, pour vous hydrater et prévenir la douleur.

Selon une étude publiée dans Annals of the Rheumatic Diseases en Mai 2010, le lait de vache peut avoir une action préventive contre la goutte en entrainant une diminution rapide du taux d'acide urique dans le sang. Ainsi, la consommation d'un produit laitier réduirait le risque de goutte de 21%.

Pour conclure

Un régime trop restrictif peut provoquer une crise de goutte, il faut ainsi veiller à manger sainement et équilibré en évitant au maximum les aliments gras et riches en purines. L'important est de manger lorsque vous avez faim et assez pour vous rassasier. Vous devez également respecter les 3 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) afin d'éviter un déséquilibre de votre organisme, qui conduirait à une prise de poids. Or, le surpoids est néfaste pour la santé en général, mais encore plus mauvais si vous souffrez de goutte.

En adaptant votre alimentation selon les conseils distillés dans cet article et en prenant le temps de faire un peu d'exercices physiques régulièrement, même quelques étirements au travail, vous devrez limiter les crises de goutte et vivre sereinement au quotidien.

- Publicité -