Les huiles essentielles contre les maux d’hiver

Les huiles essentielles contre les maux d’hiver

Publié le 14 février 2013 à 11:00

Pour soigner les petites pathologies d’hiver de façon naturelle, pensez aux huiles essentielles !

Quelques huiles essentielles pour soigner les maux d’hiver

Ravintsara (Cinnamomum camphora à cinéole) : l’antiviral par excellence !

Si on ne devait choisir qu’une huile essentielle contre les petits maux d’hiver, ce serait celle-ci. Son action antivirale est exceptionnelle, elle stimule l’immunité et dégage les voies respiratoires.

On peut l’utiliser en curatif par voie orale, lorsque l’infection est déjà là, à raison de 2 gouttes 3 fois par jour, mais pas chez les enfants de moins de 7 ans ni chez les asthmatiques.

On peut également l’utiliser en préventif (en cas d’épidémie ou si un membre de l’entourage est malade), 1 goutte 3 fois par jour. L’idéal, en période d’épidémie est de l’utiliser dans un diffuseur accompagné d’eucalyptus radié.

Niaouli (Melaleuca alternifolia) : antiseptique et mucofluidifiant

L’huile essentielle de niaouli est antibactérienne et antivirale, elle stimule l’immunité et favorise l’élimination des sécrétions.
Elle sera notamment très efficace en inhalation (2 gouttes dans un bol d’eau chaude) en cas de sinusite.
Cette huile essentielle ne devra pas être utilisée en dessous de 7 ans ni chez les asthmatiques.

Myrte rouge (Myrtus communis) : encombrement des bronches

Particulièrement intéressante en cas d’encombrement des bronches, l’huile essentielle de myrte rouge s’emploie, diluée dans de l’huile de Macadamia, en application sur le thorax, 2 à 3 fois par jour.
Attention, cette huile ne peut être utilisée chez l’enfant de moins de 7 ans ni chez l’asthmatique.

Cyprès (Cupressus sempervirens) : antitussif, quintes de toux

L’huile essentielle de cyprès calmera les quintes de toux en application sur le thorax diluée dans de l’huile de Macadamia.
Cette huile ne pourra être utilisée que chez l’adulte.

Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodorata) : maux de gorge

L’Eucalyptus citronné, par ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques, sera le traitement idéal pour lutter contre les maux de gorge à raison de 1 goutte 3 fois par jour par voie orale.
Cette huile ne devra pas être utilisée chez l’enfant de moins de 7 ans.

Eucalyptus radié : décongestionnant de la sphère ORL

L’Eucalyptus radié associe des propriétés antibactériennes et antivirales à une action stimulante sur le système immunitaire. Cette huile est également décongestionnante pour les voies respiratoires et diminue l’écoulement nasal. On l’utilisera en inhalation (dans un bol d’eau chaude ou sur un mouchoir).
Cette huile ne pourra pas être utilisée avant 12 ans.

Précautions avant d’utiliser des huiles essentielles

Bien que les huiles essentielles soient naturelles, elles peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées. En effet, elles contiennent des composés complexes appartenant à des familles chimiques aux effets très puissants, ce qui impose quelques précautions d’emploi.

Ces huiles ne devront pas être utilisées chez la femme enceinte ou allaitante. Certaines d’entre elles ne pourront être utilisées que chez l’adulte, d’autres, chez l’enfant de plus de 12 ans et d’autres chez l’enfant de plus de 7 ans. En aucun cas vous ne devez utiliser des huiles essentielles chez l’enfant de moins de 7 ans sans avis médical.

Il ne faudra pas utiliser les huiles essentielles pures : par voie orale, prenez-les avec une cuillère à café d’huile de cuisine ou bien déposez les gouttes sur un morceau de sucre, de mie de pain ou sur un comprimé neutre. Par voie cutanée, elles devront être diluées dans une huile végétale.

Lors de l’utilisation d’un diffuseur, il ne faudra pas diffuser les huiles en continu.

- Publicité -

- Publicité -